Live News

Action for Primates demande à Liverpool FC de «boycotter» Maurice

Action for Primates dénonce le «mauvais traitement» infligé aux primates dans les laboratoires. Ces animaux sont utilisés à des fins expérimentales ou scientifiques © Crédit photo : l'organisation Cruelty Free international/Soko-Tierschutz

Action for Primates, une organisation non-profitable, basée au Royaume-Uni et qui milite contre la cruauté envers les singes, a lancé un appel au club de foot de Liverpool de boycotter Maurice dans un post sur sa page Facebook ce mardi 21 juillet. Cette démarche intervient au lendemain de l'annonce faite par Liverpool FC selon laquelle le club d'Anfield a signé un partenariat de trois ans avec la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) et l'Economic Development Board Mauritius (EDB) en tant que partenaire officiel pour la promotion de Maurice comme destination touristique et pour le développement économique du pays.

Action for Primates a aussi encouragé les supporteurs du club à «dénoncer Maurice en Twittant et en écrivant des lettres et messages au Club».

Cela intervient une semaine après la parution d’un article sur le site Web du journal anglais ‘The Independent’. Dans son article, publié le mardi 14 juillet, le journal en ligne avait cité Maurice comme l’un des pays exportateurs de primates au Royaume-Uni en 2019. Selon l’article, Maurice avait exporté 6 120 primates.

lfc
Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, aux côtés de Billy Hogan, Directeur général et Directeur commercial de Liverpool FC, lors de sa visite à Anfield en janvier 2020

L’organisation est rapidement montée au créneau pour «dénoncer l’implication de Maurice dans ce commerce de primates» car, selon l’article de ‘The Independent’, les primates importés de Maurice sont ensuite utilisés comme cobayes dans des laboratoires pour des recherches scientifiques. L’article a décrié les «conditions cruelles» auxquelles les primates sont sujets dans les laboratoires.

laboratoire
Action for Primates dénonce les «conditions cruelles» auxquelles les primates sont sujets dans les laboratoires

Action for Primates demande ainsi à Liverpool FC et à ses supporters à exhorter Maurice à mettre fin à son implication dans le commerce international et cruel des primates pour la recherche.

www.defimedia.info a contacté Sarah Kites,  porte-parole d’Action for Primates pour en savoir plus sur cet appel à boycotter Maurice. Elle affirme qu'elle a travaillé dans le domaine de la protection des animaux depuis plus de 30 ans, dont une grande partie dédiée à la campagne au nom des primates tout en travaillant pour des organisations animales basées au Royaume-Uni.

Sarah
Sarah Kite, porte-parole de l'organisation Action for Primates

Sarah Kites explique qu'elle se concentre principalement sur le commerce international des primates pour la recherche, y compris à Maurice. Elle a également vécu plusieurs années aux États-Unis en co-gérant un sanctuaire pour les primates. Elle répond à nos questions.

Qu’est-ce que le foot a à voir avec l’exportation des primates ?

Nous appelons le club à user de son influence pour faire pression sur Maurice de mettre fin à l'implication du pays dans le commerce international des primates à des fins de recherche. Nous pensons que le Liverpool Football Club et ses supporters seront choqués de prendre connaissance du commerce des primates de Maurice vers le Royaume-Uni et les souffrances infligées à ces êtres intelligents et sensibles. Nos inquiétudes ont été soulevées après l’annonce que Liverpool FC a conclu un nouveau partenariat avec la Mauritius Tourism Promotion Authority et l’Economic Development Board.
 
Est-ce qu’Action for Primates a déjà écrit au club et entrepris des pétitions ?

Le partenariat entre le Liverpool FC et Maurice n'a été annoncé que récemment et nous avons immédiatement répondu par une campagne sur les réseaux sociaux en demandant aux gens de contacter directement le Liverpool FC à ce sujet. Nous avons déjà reçu une bonne réponse de personnes au Royaume-Uni et à Maurice.

Nous avons également une campagne en cours pour sensibiliser le public au commerce des singes à Maurice. Nous réfléchissons aux autres moyens que nous devrions utiliser pour sensibiliser le public à cette question même si cela inclut le lancement d’une pétition.

En quoi cette situation est-elle alarmante ?

Maurice est le principal fournisseur de primates au Royaume-Uni et à l'Europe. Il n'y a actuellement aucune législation qui protège les singes qui vivent librement à Maurice et ils sont largement persécutés. Le commerce international des primates pour la recherche génère une grande cruauté et de grandes souffrances à ces animaux ; y compris leur capture dans la nature, leur captivité forcée dans des conditions non naturelles dans les fermes, la séparation forcée d'une femelle de son bébé, leur transport dans les soutes des avions et leur sort éventuel dans les laboratoires de recherche. Pendant le transport, les primates expédiés en tant que cargaison souffre de stress et d'anxiété tout en étant contraints de supporter des voyages extrêmement longs vers des destinations à travers le monde.

Les macaques à longue queue sont largement utilisés dans les tests de toxicité réglementaires pour évaluer les effets indésirables des médicaments (ou produits chimiques), principalement dans le but de développer des produits commerciaux pour l'homme. Les médicaments sont généralement administrés par voie intraveineuse ou injectés dans un tube qui est mis de force dans leur bouche pour atteindre l'estomac. Dans le cadre de la contention, les singes peuvent être épinglés par leur cou dans un appareil. Selon le médicament administré, les animaux peuvent souffrir de léthargie, de vomissements, de convulsions, de difficultés respiratoires, de perte de poids, d'hémorragie interne, de défaillance d'un organe et de mort.

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !