Live News

71 ans de la fondation de La République populaire de Chine - Covid-19 : La Chine endigue l’épidémie avec la Médecine Traditionnelle Chinoise

La Chine a officiellement endigué avec succès la pandémie de Covid-19 sur son sol. Seuls quelques cas importés sont recensés depuis plusieurs semaines. C’est ce qu’a affirmé le président Xi Jinping le 8 septembre dernier. Ce succès s’explique par les mesures radicales d’isolement social, l’aide de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) et la volonté de la population de suivre les consignes. Aujourd’hui, la vie a repris son cours et le port du masque n’est plus obligatoire, mais la prudence reste de mise.

Avec des mesures rapides et drastiques, des contrôles sanitaires draconiens, de dizaines de millions de tests effectués, de prises de température quotidiennes, des villes confinées et la fermeture des frontières aux étrangers, la Chine semble avoir maitrisé l’épidémie de la Covid-19. Sur une population de plus de 1 440 647 900, la Chine a enregistré 4 634 morts et compte environ 85 322 cas confirmés. Une maitrise du virus qui mérite d’être salué sachant que la Covid-19 continue à faire des décès, soit plus 900 000, à travers le monde.

« L’État chinois a mis quelques semaines pour se rendre compte de la gravité de l’épidémie de coronavirus. Cependant, une fois la situation prise en compte, les mesures ont été rapides et drastiques », confie le Dr Sumayyah Hosany, médecin au Panhealth Medical Centre à Wenzhou en Chine.

Cela fait 12 ans que la Mauricienne est installée en Chine où elle travaille comme médecin généraliste. Pendant la crise de la Covid-19, elle a été sur le terrain en tant que volontaire. « J’ai voulu faire de mon mieux pour aider au maximum et faire une différence pour tout le monde », confie-t-elle.

« Ceux qui rentrent au pays doivent rester en quarantaine même s’ils ont été testés négatifs après un test effectué à leur arrivée. Après 14 jours, si leurs tests sont négatifs, ils sont autorisés à rentrer chez eux, mais ils ne sont pas autorisés à sortir pendant sept jours. Par la suite, c’est seulement quand ils sont jugés sains qu’ils peuvent être en contact avec la population », indique le Dr Sumayyah Hosany.

Ainsi, petit à petit la vie reprend son cours en Chine et l’obligation de porter le masque a été levée le mois dernier. À  Wenzhou, qui a été confiné pendant un mois et demi, les commerces sont ouverts ainsi que les cinémas.  «  Nous sommes libres de circuler sans avoir à porter le masque, mais il est toutefois recommandé d’en porter dans les transports publics. Néanmoins, la frayeur est toujours là. Si vous éternuez ou toussez dans les lieux publics, une personne va vous rappeler de ne pas le faire en public », explique le Dr Sumayyah Hosany.

Pourtant, tel n’était pas le cas au début de l’épidémie. À cette époque, personne ne s’inquiétait.  « On pensait que c’était banal jusqu’à ce que la situation commence à empirer et que le nombre de malades augmente en très peu de temps », indique-t-elle.

À partir de ce moment-là, l’État chinois a été réactif avec des protocoles sanitaires stricts qui ont été appliqués. En fait, la Chine avait déjà un plan de crise en cas de pandémie.

med
La Médecine Traditionnelle Chinoise utilise  des remèdes d’origine végétale, animale et minérale.

« La Chine est parée à toute éventualité. Les mesures avaient déjà été préparées en cas de pandémie. Le gouvernement n’a fait que l’appliquer, mais c’est la population qui a joué un rôle déterminant en respectant les mesures. Les citoyens sont restés à l’intérieur à observer tous les paramètres imposés par le gouvernement », fait-elle ressortir.  

Toutefois, la période de la crise n’a pas été facile, loin de là. En effet, il y a eu plusieurs moments de frayeur, avoue le Dr Sumayyah Hosany, surtout quand elle a été postée sur un péage à Wenzhou, où 5 000 voitures circulaient quotidiennement. Son travail consistait à prendre la température, vérifier l’identité des personnes et leur historique de voyage. Les consignes étaient strictes et elle n’avait pas le droit de toucher à la carte d’identité, mais le danger était omniprésent. 

« Je me souviens qu’un jour, le thermomètre affichait une température très forte pour un monsieur qui venait de Wuhan, mais il n’était pas d’accord. J’ai  repris sa température avec d’autres thermomètres et à un moment donné, il a attrapé ma main. Le soir, j’ai eu un appel pour m’informer que ce monsieur était positif à la Covid 19. Je crois que cela a été le moment où j’ai eu le plus peur pendant un mois et demi de volontariat, car j’avais une interaction directe et longue avec ce patient »,  se souvient le Dr Sumayyah Hosany. Heureusement, elle n’a pas attrapé le virus.

Si elle est venue en aide aux habitants de Wenzhou, Sumayyah Hosany n’a pas négligé ses compatriotes mauriciens. 

En effet, quand l’ile a été touchée à son tour par la Covid-19, elle a fait de petites vidéos postées sur les réseaux sociaux dans lesquelles elle a donné des conseils sur les précautions à prendre pour éviter toute contamination. Sans compter qu’elle a fait des démarches  auprès du centre hospitalier où elle travaille ainsi qu’auprès du gouvernement de Wenzhou pour que Maurice obtienne des matériels préventifs. Des masques, des combinaisons de protection, des lunettes et des scanners de température ont été envoyés de Chine à Maurice.

« Je suis médecin et il fallait que je vienne en aide aux autres et à mon pays. D’ailleurs, la Chine a témoigné d’une générosité et d’une solidarité exemplaire. Elle est venue en aide non seulement à Maurice, mais également à d’autres pays d’Afrique. D’autres pays ont également été très solidaires en cette période difficile ».

La Lian Hua Qing Wen Capsule

Associés à la fois aux médicaments antiviraux de la médecine occidentale les malades ont reçu un médicament antiviral, la Lian Hua Qing Wen Capsule, qui a amélioré leur état de santé.  À base d’herbes, il se présente sous forme de granulé  et comprend des ingrédients de la médecine traditionnelle chinoise comme la Forsythiae Fructus et Pogostemonis Herba, entre autres.

« Ce médicament est un antiviral très efficace. Les pays tels que la France, l’Italie entre autres ont commandé des milliers. Il a été développé et commercialisé lors de l’épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) en 2003. Son efficacité  a été prouvée lors de la pandémie Covid-19 également », confie le Dr Wang Xiaosu. 

Le Lian Hua Qing Wen Capsule disponible à Maurice 

Le Lian Hua Qing Wen Capsule est disponible à Maurice à grande échelle et elle est commercialisée par Acu Care Pain & Rehab Centre.
« Ce médicament antiviral renforce le système immunitaire, traite les problèmes respiratoires et  élimine les problèmes de congestion, les maux de gorge et les courbatures. Comme elle a été très efficace dans la lutte contre la Covid-19 et la maladie de SRAS, nous avons trouvé essentiel qu’elle soit disponible pour la population mauricienne », explique le Dr Pawan Gopaul. 


Un allié de taille contre la Covid

wang
Le Dr Wang Xiaosu travaille actuellement  au China-Mauritius Traditional Chinese Medicine Centre, qui se trouve à la City Clinic.

Pour lutter contre la Covid-19, le peuple chinois a disposé d’un allié de taille : la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC). Soupe, moxibustion, massages thérapeutiques ou encore médicaments  à base d’herbe, la MTC a joué un rôle essentiel dans la prévention, le traitement et la récupération de la Covid-19.

« Aussi longtemps que nous n’avons pas un médicament spécifique ou encore un vaccin, il est difficile de traiter efficacement la Covid-19. Cependant, avec la Médecine Traditionnelle Chinoise, nous pouvons renforcer le système immunitaire et traiter les problèmes respiratoires. En général, cela atténue les symptômes des patients », explique le Dr Wang Xiaosu, médecin en chef de la médecine interne à l’hôpital Yueyang  affilié au Shanghai University of Traditional Chinese Medicine,  en Chine. Cela fait huit mois depuis que le Dr Wang Xiaosu, accompagné de ses collègues, sont arrivés à Maurice dans le cadre de l’ouverture de la China-Mauritius Traditional Chinese Medicine Centre, qui se trouve au troisième étage de la City Clinic à Port-Louis. 

Ainsi, la spécialiste confie que la MTC a été efficace dans le combat contre la Covid-19 en Chine. Les techniques courantes de la MTC telles que la moxibustion, les massages thérapeutiques ainsi que des soupes à base d’herbe ont été utilisées auprès de presque tous les patients atteints de la Covid-19.

La soupe

La soupe préparée pour les patients  est purifiante et détoxifiante, avec un composé à base de plantes.

«  Habituellement, cette soupe est utilisée contre les grippes saisonnières. Il contient des herbes, aussi bien que du ginseng. Le mélange d’herbes permet de détoxifier les poumons », indique le médecin. 

La moxibustion, quant à elle, utilise la chaleur pour stimuler les points d’acupuncture du corps. Cette chaleur est générée par un rouleau appelé Moxa qui est composé d’herbe. Lors de la pratique de la moxibustion, le moxa est rapproché près de la surface de la peau et la chaleur pénètre à l’intérieur de la peau. Selon le Dr Wang Xiaosu, cette technique permet d’enrichir et enlever les toxines du sang et  de rééquilibrer  le Qi et le système immunitaire.

Les patients ont également bénéficié de massages thérapeutiques.

«  Les patients, qui étaient très peu affectés, ont été sur pied assez vite. Ceux qui étaient un peu plus affectés ont vu leurs symptômes diminuer alors que ceux qui étaient très affectés, les traitements de la MTC ont diminué le taux de mortalité. À Wuhan, une salle spéciale consacrée à  la MTC avait été aménagée », explique notre interlocutrice.


Dr Pawan Gopaul : «Cette  médecine  traite les problèmes à la source»

pawan
Le Dr Pawan Gopaul est le fondateur d’Acu Care Pain & Rehab Centre.

Vieille de quelques milliers d’années, la Médecine Traditionnelle Chinoise a fait preuve de son efficacité. Les diverses méthodes de cette pratique ancestrale renforcent la résistance physique et les défenses immunitaires et amènent à un retour du tonus et d’une certaine sérénité d’esprit.
« Pour les problèmes tels que la sciatique, la tendinite, comme les tensions cervicales et autres – qui affectent les malades du «work from home» - l’acupuncture est une méthode plus sûre, plus efficace et même plus rapide que l’approche médicamenteuse », affirme le Dr Pawan Gopaul, le fondateur d’Acu Care Pain & Rehab Centre, situé à Ébène.

Spécialisé en MTC et médecine occidentale, le Dr Pawan Gopaul, a passé plus de 9 ans en Chine, pour ses études en neurochirurgie. Elle a également fait la découverte de la MTC. Elle considère que la Médecine Traditionnelle Chinoise est un mode de vie qui aide à vivre mieux.
« Selon des informations que j’ai obtenues de mes collègues qui travaillent dans la santé publique, chaque week-end, il y a au moins 12 personnes qui ont des accidents vasculaires cérébraux, partiels ou sévères, à Maurice. Les pratiques de la MTC peuvent offrir à ces personnes une nouvelle façon de vivre sans douleur », dit le Dr Pawan Gopaul.  

D’ailleurs, selon notre interlocuteur,  la MTC traite la source du problème au lieu de s’attaquer uniquement aux conséquences. 

« La MTC traite les problèmes à  la source. Alors qu’un médicament anti-inflammatoire ne supprime pas la cause de l’inflammation, mais seulement sa conséquence, la MTC va quant à elle, prendre plus de temps. Cependant, elle va traiter le problème et empêcher de développer une maladie plus grave », confie le Dr Pawan Gopaul. 

Par la voie de l’alimentation ou encore des massages Tui Na,  l’acupuncture et électro-acupuncture, la moxibustion, le cupping, la réflexologie, la Médecine Traditionnelle Chinoise permet de rééquilibrer l’organisme, prévenir l’apparition de pathologies, atténuer les douleurs musculaires et articulaires, circulatoires, ‘frozen shoulder’, diminuer l’impact du stress, des maladies cardiovasculaires, rhumatisme et bien d’autres maux et plus globalement soutenir la vitalité.

C’est sur un principe de  communication entre les différentes fonctions organiques, étroitement liées les unes aux autres par un courant d’énergie, appelé  le «Qi», qu’est fondée  la MTC.  La maladie résulte de blocages ou de déséquilibres énergétiques. La MTC consiste à rétablir l’harmonie au sein de ces flux d’énergies. Les pratiques vont équilibrer le yin et le yang, deux forces opposées, complémentaires et interdépendantes qui ne peuvent exister l’une sans l’autre et ne peuvent apporter la santé si elles sont en déséquilibre.

« Une personne est en bonne santé lorsque l’énergie circule bien dans son corps, le long des canaux méridiens. La moindre perturbation de l’harmonie entre le yin et le yang créerait un déséquilibre, un manque d’énergie ou un excès », indique le Dr Pawan Gopaul.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !