Yanish Armoogum : l’étoile montante de Radio Plus

Par Caroline Duval O commentaire
Yanish Armoogum

Yanish Armoogum, alias Yan, est la nouvelle voix entendue depuis plus de deux semaines sur les ondes de Radio Plus. Rencontre avec ce jeune talent à l’humour décalé.

Si vous n’avez pas encore entendu Yanish Armoogum, il suffit de vous brancher sur les ondes de Radio Plus du lundi au vendredi, de 20 heures à 22 heures, ou le dimanche, de 15 heures à 18 heures. C’est le fils de Nanda Armoogum, animateur de carrière à la radio nationale.

Mais si Yanish a choisi cette voie, ce n’est pas pour rester dans l’ombre de son père, bien que ce dernier soit un modèle pour lui. Le jeune animateur de 24 ans souhaite aujourd’hui s’affirmer et surtout imposer, au fil des émissions, son identité.

Sa passion pour la radio remonte à son adolescence. Après les classes, il raconte qu’il s’enfermait dans sa chambre pour regarder en boucle les vidéos des émissions de Sébastien Cauet. Vous l’aurez compris : son amour pour l’animation est parti d’une simple habitude.

« Je voulais faire de la radio non conventionnelle. Que le public puisse écouter la radio, comme il regarde la télévision ». À 16 ans, avec un groupe de cinq amis, il lance une petite émission dans sa chambre. « Nous transformions ma chambre en studio et nous présentions l’info avec une touche d’humour. À l’époque, à notre grande surprise, ces bandes-son récoltaient jusqu’à 1 500 ‘likes’ ».

« Les bonnes choses arrivent lorsqu’on sort de notre zone de confort. » Yanish l’a appris lorsqu’il intègre la Charles Telfair Institute et choisit la communication comme filière. Il remballe alors sa timidité et ses états d’âme et fonce tête baissée vers de nouveaux horizons.

« Voyant qu’on n’organisait pas assez d’événements à l’université, je propose d’aider le département des événements. C’était une façon de briser ma timidité ». Il se jette à l’eau et gagne en maturité, au fil de ses expériences comme MC, lors des événements de l’université, notamment les concerts et les journées d’orientation. « Je me suis découvert une vraie passion pour la scène. »

Outre ses talents d’orateur, Yanish laisse aussi régulièrement parler sa plume sur son blog satirique Pen & Paper, lancé il y quelques mois. « J’écris tout ce qui me passe par l’esprit, tout ce qui me touche de près ou de loin. J’écrivais souvent des statuts sur les réseaux sociaux pour exprimer mon point de vue ».

C’est d’ailleurs pour répondre à l’engouement grandissant autour de ses écrits qu’il décide de tout compiler sur une plate-forme. « L’écriture est l’une de mes plus grandes passions. Mais je suis avant tout un grand passionné de la vie. »

Ambitieux, il n’est pas de ceux qui restent les bras croisés. Il lance son entreprise et se spécialise dans le contenu, le graphic design et la gestion de réseaux sociaux.

Après deux semaines d’émissions, Yanish est déjà emballé par l’aventure. Il décrit son intégration à Radio Plus comme étant un « heureux hasard ». « La vie est trop courte pour se contenter d’une seule chose », lance-t-il.

« Mon baptême sur les ondes a été une montagne russe entre l’excitation de réaliser un de mes rêves et la peur du direct. Mais c’est un plaisir éprouvé au quotidien, un plaisir que je transmets à mes auditeurs », ajoute-t-il.

Retrouvez Yan sur les ondes de Radio Plus du lundi au vendredi dans l’émission LOL 2.0, de 20 heures à 22 heures aux côtés de Maesh. « C’est une émission qui traite du vécu des jeunes au quotidien, par exemple la crise des 25 ans ».

Yan anime également l’émission Vibe dan Zil, les dimanches de 15 heures à 18 heures, un voyage musical à la découverte de talents d’hier, d’aujourd’hui et de demain.