Wastewater Management Authority : l’ingénieur civil conteste un comité disciplinaire

Par Kursley Thanay O commentaire
WMA

Un contrat concernant un projet de tout-à-l’égout à résidences EDC, Rivière-du-Rempart, provoque des secousses au sein de la Wastewater Management Authority (WMA). L’ingénieur civil Hemant Kalisaran a été suspendu de ses fonctions pour avoir recommandé le contrat à Gibb (Mauritius) Ltd. Il réclame une injonction.

Hemant Kalisaran, ingénieur civil senior, à la Wastewater Management Authority (WMA), a logé une demande d’injonction devant la Cour suprême. L’employé conteste la tenue d’un comité disciplinaire institué contre lui et prévu pour le 27 juillet 2017. Le juge Nicolas Oh San-Bellepeau, siégeant en référé, n’a pas accédé à sa requête. Toutefois, la cour a sommé la WMA et le président de son conseil d’administration, Sulaiman Hossen Hansrod, de se présenter en cour le 27 juillet 2017 à 9 h 30 pour s’expliquer sur les allégations de l’ingénieur civil.

Dans un affidavit juré Hemant Kalisaran, un habitant de route Trou-aux-Biches, Triolet, raconte qu’il a été suspendu de ses fonctions le 30 juin 2017. Il ajoute que cette décision est intervenue après douze années de bons et loyaux services au sein de l’organisme, qu’il avait rejoint en 2005. Deux autres cadres et deux autres employés de la WMA ont aussi été suspendus ce jour-là. Le litige opposant Hemant Kalisaran à Sulaiman Hossen Hansrod a pour toile de fond un appel d’offres pour des services de conseil. Cela pour une étude de faisabilité et pour la conception détaillée du système d’évacuation des eaux usées pour les résidences EDC, Rivière-du-Rempart.

Dans son affidavit, le plaignant avance que le 21 décembre 2016, il a été choisi pour présider un comité chargé d’évaluer les offres pour le projet (Bid Evaluation Committee). Hemant Kalisaran ajoute que la WMA a reçu cinq offres à évaluer. Par la suite, dit-il dans son affidavit, le comité qu’il a présidé a soumis son rapport le 26 janvier de 2017. Il a été approuvé le 2 février 2017 par le conseil d’administration de la WMA sous la présidence de Sulaiman Hossen Hansrod.

Comité d’Évaluation

Hemant Kalisaran indique qu’il a été convoqué par Sulaiman Hossen Hansrod le 30 mars 2017. Celui-ci voulait des détails sur « la préparation des documents d’appel d’offres et les critères d’évaluation ». Le plaignant a répondu qu’il n’avait rien à faire avec cela. L’ingénieur civil soutient dans le document avoir subi des pressions pour donner les noms de ceux qui auraient «influencé» le choix du comité chargé d’évaluer les offres. Il ajoute que Sulaiman Hossen Hansrod lui aurait lancé : « Are you Mr Kalisaran together with Mr (...) and Mr (...) on the payroll of GIBB (Mauritius) ltd? » 

Et le lendemain, précise l’affidavit d’Hemant Kalisaran, le président du conseil d’administration lui a lancé : « de dimounn inn rod egratign mwa, mo pou fini tou le de malerezman. To naif, bann la inn servi twa e to pou bizin reponn ».

Par la suite, l’ingénieur civil est suspendu de ses fonctions. Hemant Kalisaran déclare avoir appris que le contrat avait été alloué à la compagnie Scene-Ries Ltd le 5 juillet 2017. Or, soutient l’ingénieur, l’offre la moins chère était celle de GIBB (Mauritius) suivie de celle de Scene-Ries Ltd.