Transfert de données : Air Mauritius dote ses Airbus d’une connectivité dernier cri

Par Vijayan Ayassamy O commentaire
Air Mauritius

Un tiers des compagnies d’aviation commerciales dans le monde est connecté aux systèmes de la société SITA. Il s’agit d’une multinationale spécialisée en technologies de l’information et en télécommunications, qui fournit des services informatiques à l’industrie du transport aérien. Air Mauritius a décidé de collaborer avec la firme, basée à Genève, afin de doter ses Airbus A350 d’une nouvelle connectivité sans fil avec des services au sol.

« Air Mauritius a introduit une nouvelle génération de connectivité dans les Airbus A350. Il est important que nous ayons un partenaire qui puisse appuyer le transfert de données en vol et au sol. Il est vital de miser sur les avancées technologiques d’avions connectés », souligne Donald Li Ying, vice-président Information Systems de la compagnie nationale d’aviation.

En octobre dernier, le transporteur national a lancé deux nouveaux Airbus A350 de nouvelle génération. Il est prévu que quatre autres rejoignent la flotte dans un proche avenir.

« L’Airbus A350 est un des aéronefs les plus performants. Il a une complexité unique, avec un traitement de données et d’informations en grande quantité sur un unique protocole, le Media Independent Aircraft Messaging (MIAM). Celui-ci a été conçu pour assurer les échanges de données volumineuses entre l’appareil et les systèmes au sol, en utilisant de multiples canaux de communication », selon SITA.

Avions connectés

Sa filiale Sitaonair, qui s’occupe des avions connectés, a développé une solution pour mieux traiter les communications MIAM et les intégrer aux systèmes et aux processus d’opérations à bord. Air Mauritius souhaite que ces échanges se fassent sur le SwiftBroadband d’Inmarsat, système permettant l’accès à divers services de téléphonie et de communications pour passagers. C’est ainsi que Sitaonair s’est impliquée avec plusieurs partenaires, notamment Airbus et IBM, pour assurer le lancement des opérations sur les A350 et les héberger sur le Cloud.

En se connectant au Cloud, des informations vitales générées par l’avion en vol sont dirigées rapidement et en toute sécurité vers le transporteur, la société Airbus et IBM. Dans la foulée, des informations clés sur le prochain vol, dont la liste des prochains passagers et des renseignements sur le vol suivant, sont téléchargés. 

« La croissance d’appareils connectés, tels les Airbus A350, ouvre des possibilités pour améliorer l’expérience des passagers à bord et la réalisation de nouveaux gains d’efficacité et d’améliorations sur le plan de l’exploitation des avions », fait valoir Maneesh Jaikrishna, vice-président de SITA pour le sous-continent et l’Afrique australe et orientale.