Trafic de drogue : Baron et Ti Licou mis hors-circuit

Par Cedric Ramasawmy O commentaire

Ils étaient soupçonnés d’alimenter les régions de Cité Vallijee, Cassis, Les Salines et Pamplemousses. Deux présumés trafiquants, Yannick Baron et Jimmy Cango, alias Ti Licou, ont été arrêtés par l’ADSU. De l’héroïne, du synthétique et du subutex ont été saisis.

Les agissements de ce deux présumés trafiquants étaient passés au crible depuis ces derniers mois. La brigade anti-drogue de Port-Louis s’est intéressée à Louis Yannick Denis Baron depuis octobre. Ce maçon de 32 ans était fiché après des plaintes reçues.

« Baron ti port bien so nom », lâche un officier de l’Anti-Drug Smuggling Unit (ADSU). La police le soupçonne d’agir à l’ombre dans les faubourgs de Port-Louis, notamment à Cité Vallijee, Cassis, Bain-des-Dames, Les Salines et les alentours.

Après une opération de surveillance, les policiers sont passés à l’offensive lundi. Ils ont débarqué chez Baron aux petites heures du matin à la rue Louis Letard à Cité Vallijee alors que ce dernier était encore au lit. Lors d’une fouille rigoureuse, la brigade des stups a trouvé 168 doses (102.46 grammes) de drogue synthétique dont la valeur marchande est estimée à environ Rs 153 690. Tout un accessoires pour le trafic a été aussi découvert ainsi que Rs 14,500 dans une des pièces de la maison. L’ADSU de Port-Louis soupçonne que cet argent provient de la vente de la drogue.

Irritations des proches

Traduit devant la cour de district de Port-Louis sous une charge provisoire de Drug Dealing (Possession of Synthetic Cannabinoids for the purpose of distribution), Louis Yannick Baron a été reconduit en cellule policière après que la police a objecté à sa remise en liberté. Cette décision a provoqué l’irritation de quelques-uns de ses proches. Ces derniers auraient décidé d’alerter la Commission des Droits de l’Homme pour protester.

La Cité EDC Pamplemousses s’est réveillée brusquement, le jeudi 11 janvier, lorsque les officiers de l’ADSU de la Metropolitan Division ont effectué une descente. Trois maisons ont été perquisitionnées simultanément dont celle de Wesley Jimmy Cyril Cango plus connu comme Ti Licou, âgé de 37 ans. Les limiers avaient eu vent qu’il dirigeait un petit groupe de la localité pour la vente de drogue.

Lors de cette fouille, les policiers ont découvert 1.72 gramme de poudre blanche soupçonnée d’être de l’héroïne, 23 doses (9.81 grammes) de drogue synthétique, 26 doses de subutex et toute un arsenal pour le trafic de drogue.

Parallèlement, les deux acolytes de Ti Licou ont été pris dans les filets de l’ADSU. Louis James Zelia, alias Bobo et âgé de 31 ans, n’a pas été épargné. Onze doses d’héroïne et une somme de Rs 400 ont été saisies. Les limiers ont également arrêté Christopher Evan Carosin, alias Cookies, 25 ans. Chez lui, ils ont saisi 26 doses de drogue synthétique et Rs 1,250.

Ti Licou, Bobo et Cookies ont été placés en détention policière et ont été traduits devant la cour de Mapou le vendredi 12 janvier. La police a objecté à leur remise en liberté conditionnelle.