Tourisme : les petits hôteliers s’arment pour affronter la basse saison

Par Leena Gooraya-Poligadoo O commentaire
petits hôteliers

Après avoir enregistré des chiffres satisfaisants durant la haute saison touristique, les petits hôteliers préparent leurs munitions pour affronter la basse saison. De la rénovation à l’amélioration des services, en passant par des tarifs promotionnels, ils usent de toutes les stratégies possibles.

«Depuis le début de l’année, les petits hôtels ont tous enregistré un taux de remplissage au-delà du seuil de 80 %. D’ailleurs, la performance est meilleure comparée à celle enregistrée durant la même période l’an dernier. » C’est ce qu’indique d’emblée Bissoon Mungroo, président de Small and Medium Hotels Association of Mauritius (SMHA) et directeur de l’hôtel Manisa.

Un avis que partage Rajesh Aumeer, directeur de Hotel Sun 7. « Pour janvier et février 2017, le taux de remplissage se situait entre 90 % et 100 %, ce qui est plus élevé par rapport à la même période en 2016. Toutefois, nous constatons, depuis une semaine, un ralentissement au niveau du flux de clients. Le taux de remplissage est actuellement à 25 % », indique-t-il. Un ralentissement qui annonce l’approche de la basse saison touristique.

Tarifs promotionnels

Hotel Sun 7 profitera de la baisse du nombre de clients pour entreprendre des travaux de rénovation. « À partir d’avril, nous changerons les rideaux des chambres et referons les salles de bains. D’ailleurs, Rs 50 000 ont été déjà investies dans les travaux de rénovation », explique Rajesh Aumeer. Par ailleurs, il avance qu’il a déjà eu des réservations pour le mois de mai. « Je pense que la basse saison ne sera pas si morose cette année. »

Bissoon Mungroo souligne, pour sa part, que pour attirer davantage de clients, les petits hôtels offriront des remises allant de 15 % à 25 %. « Des tarifs promotionnels seront aussi offerts sur les activités de l’hôtel, en sus des packages All-Inclusive proposés aux clients. »

Selon nos intervenants, les marchés réunionnais et asiatiques sont particulièrement ciblés pendant la basse saison touristique. Sans compter des offres adaptées au troisième âge.

De son côté, l’Association of Tourist Operators,  prévoit des campagnes, en collaboration avec la Mauritiu Tourism Promotion Authority, visant à promouvoir la visibilité de Maurice comme destination touristique. « Mais le succès dépendra de la stratégie de communication adoptée par l’office du tourisme. Nous attendons une stratégie particulière de la part des compagnies aériennes afin d’inciter un grand nombre d’agences à collaborer avec les petits opérateurs », indique le président de l’association, Ajay Jhurry.