Stephan Raynal : l’équilibriste du rire

Par Thierry Léon O commentaire
Stephan Raynal

Si vous êtes fan, Stephan Raynal vous parle volontiers d’humour. Le membre de la troupe « Les 3 Moustiker » revient avec un autre one-man-show cette année. Vous souriez déjà ? Eh bien, préparez-vous à bientôt rire aux éclats.

Il est, si l’on peut dire, le Fernandel mauricien. Dès qu’il apparaît sur scène et avant même qu’il n’ouvre la bouche, il déclenche le rire du public. Cette année, Stephan Raynal fête ses 18 ans de carrière. Une occasion pour l’artiste de nous raconter ses débuts. « Je dois ma carrière à Lindsay Mootien qui m’a découvert lors d’une fête de fin d’année. Il était venu pour l’animation quand des collègues m’ont demandé de participer à travers des blagues. Flairant mon talent, il m’avait promis de m’engager dans son prochain spectacle. »

Six mois plus tard Stephan Raynal reçoit un appel. « Lindsay Mootien m’a demandé de rejoindre sa troupe en vue d’un spectacle. Je ne voulais pas trop mais j’ai fini par accepter sa proposition. Nous avons donné plusieurs représentations pendant trois ans. » Ensuite l’humoriste se fait connaître à travers le Festival d’humour mauricien organisé par l’agence Immedia. « À ce jour, j’ai dû en faire six ou sept. C’est toujours avec le même plaisir que je remonte sur scène chaque année. »

Deux belles rencontres

C’est d’ailleurs pendant ce festival que Stephan Raynal fait deux belles rencontres qui changeront le cours de sa carrière. « J’y ai rencontré Berty Prosper et Alain Narainsamy. Le courant est tellement bien passé entre nous que nous avons choisi de monter une troupe pour participer à la deuxième édition du Festival international du rire, sous la houlette de Miselaine Vurden. Depuis nous ne nous sommes jamais séparés », explique-t-il. Les 3 Moustiker proposent plusieurs spectacles qui provoquent des rires en cascade. « C’est notre hétérogénéité qui fait le succès de notre troupe. Chacun apporte sa particularité. C’est ce qui fait notre force. »

Un pour tous, tous pour le délire

Il faut dire que les trois compères sont complices comme trois mousquetaires dans la vie et leur délire de faire rire. « Nous sommes très unis. Même s’il nous arrive d’avoir des différends, ils se terminent toujours dans le rire. Nous vivons une très belle aventure. »

Une aventure que Les 3 Moustiker vivra cette année encore. « Nous avons des projets plein la tête. Cela inclut des spectacles et des participations à des festivals. C’est un riche parcours qui attend la troupe. » De plus, Stephan Raynal présentera son prochain one-man-show. « J’ai déjà bouclé l’écriture du spectacle. J’attends un peu avant de le porter sur scène mais ce sera une belle surprise que le public prendra certainement plaisir à découvrir. »

Commentant sa vie d’humoriste au quotidien, Stephan Raynal confie qu’il s’inspire de son vécu pour faire rire. « Les gens sont souvent amusés par ce qui leur est déjà arrivé. Lorsque je raconte mes anecdotes, ils s’identifient facilement. » Par contre, dit-il, à Maurice, on ne peut pas rire de tout. « Il faut faire attention de ne froisser aucune sensibilité, que ce soit politique ou religieuse. Parfois, on monte sur scène comme des équilibristes. C’est ce qui rend notre métier plus intéressant. »