Services : l’Afrique, un marché de millionnaires à portée de main

Par Kamlesh Bhuckory O commentaire
MCB

L’Afrique est riche en habitants disposant des biens dépassant le million de dollars (Rs 36 millions). Et Maurice dispose d’atouts pour gérer ces patrimoines. Afin de développer cette industrie, il s’agit de dégager les opportunités de et vers le continent.

Les perspectives dans les moyen et long termes démontrent qu’il faudra compter avec l’Afrique en ce qu’il s’agit de nombre de personnes à valeur nette élevée, car les richesses créées pour l’ensemble du continent devraient atteindre des sommets. à l’horizon 2030, l’Afrique disposera d’une main-d’œuvre de 1,1 milliard de personnes, supérieure à celle de la Chine et de l’Inde présentement. Toujours au niveau des chiffres, la production manufacturière atteindra un billion de dollars. Les entreprises dépenseraient le même montant. L’industrialisation devra créer jusqu’à 14 millions d’emplois stables sur la prochaine décennie.

« Avec une telle croissance, nous constatons qu’il y a de plus en plus de personnes à valeur nette élevée. Le nombre passera de 160 000 à 210 000. Je trouve qu’on est prudent (avec ces chiffres) quand on prend note la vitesse de développement en Afrique. La richesse de ces personnes est estimée à 860 milliards de dollars. Elle augmentera avec l’expansion économique africaine, le développement et l’urbanisation », a affirmé Pierre Guy Noël, Chief Executive du MCB Group, lors d’une conférence de deux jours intitulée Wealth Africa 2017.

Dans le même ordre d’idées, il a indiqué que si nous voulons développer une industrie axée sur la gestion du patrimoine, cela dépendrait non seulement de l’offre des opportunités d’investissements sur le continent, en particulier ses habitants, mais également à ceux d’autres régions.

« C’est à ce que niveau que Maurice a un rôle à jouer en tant que lien entre l’Europe et l’Asie vers l’Afrique et nous devons avoir les produits », a-t-il indiqué.