Sameera Koyratty, une jeune femme aux multiples talents

Par Mario Boutia O commentaire
Sameera Koyratty

Le 12 octobre, à Bagatelle, elle va animer une session gratuite de 19 à 22 heures, pour initier  les petits entrepreneurs à la gestion des finances. 

Elle, c’est Sameera Koyratty, directrice de Safe Sha Training Centre Ltd, qui prodigue des cours  en informatique du niveau élémentaire au plus avancé. 

En l’écoutant parler, on comprend vite qu’elle est une personne qui croit crânement en sa chance et ne  laisse passer aucune opportunité qui se présente à elle.

Diplômée en informatique et Computer Science, Sameera  s’est fait un nom dans la formation, le développement des sites internet et l’événementiel. En octobre 2013, elle a organisé « Africa Rising », conférence internationale pour le compte du Mauritius Institute of Directors et qui a vu la participation de plusieurs professionnels,  dont la Baroness Lynda Chalker, le professeur Deon Rossouw, CEO de Ethics Institute of Africa, Simon Walker directeur général de l’Institute of Directors UK, Ravin Dajee, Managing director de la Barclays Bank, et Lynette Chen,  CEO de Nepad Business Foundation, qui ont parlé sur  l’investissement sur le continent africain.  

« C’était une première expérience dans le domaine. J’ai tout organisé, allant du contact avec les  participants, les  billets d’avion, l’hébergement et les excursions, entre autres. »   Fort de cet événement, elle a aussi organisé  le « Grand magic Forum » à l’hôtel Intercontinental  et l’Award Ceremony du Top local Brands of Mauritius en 2015. Elle est aussi une spécialiste en  Project Management, Release management Professional, Coaching, Mentoring et sales.

Et pourtant l’idée  qu’elle allait devenir, un jour, une professionnelle en informatique, ne l’avait même pas effleurée quand elle était au collège. Ses sujets principaux aux examens de la HSC étaient les mathématiques, le français et la Food Science.  « J’étais surtout attirée par l’enseignement », dit-elle. 

Après ses études secondaires au collège St Andrews, Rose-Hill, en 2000,  Sameera s’envole pour la Malaisie pour des études en informatique et en Computer Science à l’université de Putra. Elle a aussi un MBA de l’Université de Northampton.

Projet DAISO à Maurice

De retour à Maurice, elle prend de l’emploi chez Manjoo Enterprise Ltd, d’abord comme vendeuse-réceptionniste  avant de prendre en charge  le département de l’informatique.

Ses compétences reconnues,  la compagnie lui  confiera  la responsabilité de l’implémentation du projet DAISO  à Maurice. À cet effet, elle est allée suivre un cours de formation de près de deux mois à Singapour, notamment dans l’installation des produits sur les étagères et l’accueil des clients, entre autres. « Nous devons respecter à la lettre le standard japonais », explique-t-elle.  Pour la petite histoire,  étant au Singapour, elle n’a pas pu assister au premier anniversaire de sa fille.  De retour à Maurice, elle a installé tout le  système informatique et a assuré la formation du personnel.

Par la suite, Sameera allait prendre de l’emploi comme Shop Assistant Manager dans une autre compagnie.  Après la naissance de son deuxième enfant, la compagnie en question lui refuse une extension de ses congés de maternité. Elle  n’hésite pas à démissionner pour s’occuper de ses deux enfants.

Une année après, elle décide d’enseigner l’informatique, d’abord aux enfants du CPE durant les vacances scolaires. C’est dans son  garage, avec deux ordinateurs et deux laptops, qu’elle accueille ses premiers élèves.

Encouragée par les parents, elle décide d’ouvrir son centre de formation. Safe Sha Training Centre  voit le jour en 2012 et qui est  accrédité à la Mauritius Qualification Authority.  Parmi ses élèves on compte même des retraités de plus de 60 ans, qui s’initient à l’informatique. «  J’ai même enseigné à une mère de famille comment utiliser l’ordinateur pour qu’elle puisse correspondre avec ses enfants à l’étranger », dit-elle.  Elle compte aussi parmi ses élèves des femmes entrepreneurs, qui veulent manipuler l’outil informatique.

Pour  les jeunes, il y des cours à plusieurs niveaux, allant de la réparation des ordinateurs, le networking  et la Cyber Security, entre autres.

Soulignons que Sameera est  membre de la l’Association Mauricienne  des Femmes Chef d’Entreprise et de la Cherie Blair Foundation. Elle est aussi très active dans le social. «  Il faut toujours avoir le regard tourné vers l’avenir », dit-elle