Salaire minimal : les doléances soumises au PM

Par Mario Boutia O commentaire
 Salaire minimal

Les dirigeants syndicaux ont adressé leurs doléances  sur le salaire minimal à Pravind Jugnauth, Premier ministre et ministre des Finances, par l’entremise du secrétaire financier Dev Manraj.  

C’était au cours d’une  réunion, jeudi après-midi, au  ministère des Finances pour se pencher sur les recommandations du National Wage Consultative Council (NWCC). Il convient de souligner que le cabinet  ministériel fera connaître sa décision sur le  salaire minimal ce vendredi.

Dans leur lettre, les syndicalistes ont réclamé que le salaire minimal de Rs 8 500 soit effectif dès janvier 2018. Dans son rapport, Beejaye Coomar Appanah, président du NWCC, a recommandé  un salaire minimal de Rs 8 000, en 2018, qui passera à Rs 8 500 en janvier 2019. Ils ont aussi réclamé que la récente compensation salariale de Rs 360  ne soit pas incluse dans le salaire minimal.  C’est-à-dire ajouté au salaire minimal de Rs 8 500, le revenu mensuel d’un salarié passera à Rs  8 860 en janvier 2018.

Les dirigeants syndicaux ont aussi demandé au Premier ministre d’enclencher les démarches pour que le PRB et le NRB  travaillent sur les relativités salariales dans les secteurs public et privé, suivant la mise en application du salaire minimal. La décision finale  revient au Premier ministre.

À souligner que lors de cette réunion, présidée par Dev Manraj, le président du NWCC a eu l’occasion de défendre ses recommandations.