[Vidéo] Pravind Jugnauth : «Les résultats de la partielle ne m’inquiètent et ne m’étonnent pas»

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire

«On a décidé de ne pas participer à cette élection partielle [NdlR : au no 18] car ce n’est pas notre combat. D’ailleurs, les habitants n’ont même pas suivi l’opposition. Les résultats ne m’inquiètent et ne m’étonnent pas», a déclaré le Premier ministre Pravind Jugnauth ce lundi soir 18 décembre. Il s’exprimait sur l’élection partielle dans la circonscription no 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes), remportée par le travailliste Arvin Boolell, lors d’une cérémonie organisée par le comité régional du MSM au Mohit Hall, à Saint-Pierre.

Le chef du gouvernement a indiqué «préférer se concentrer sur son travail car il y a des développements à apporter. L’année prochaine, il y aura d’autres choses à faire». 

«Nous avons bien fait de ne pas aligner de candidat à cette élection partielle. Nous avons accompli tant de choses pour faire avancer le pays et améliorer le climat des affaires», a-t-il affirmé.

Pravind Jugnauth a rappelé que son gouvernement a mis en place la compensation salariale et le salaire minimal. «Si on avait participé à cette élection, cela aurait été considéré comme un ‘bribe’ électoral et on n’aurait pas pu mettre en place tous ces développements. On aurait été occupé à faire des meetings et des congrès», a lancé le Premier ministre. 

Pravind Jugnauth est d’avis que «cette élection ne changera rien. Une personne a été élue, elle va faire son travail au Parlement. Nous allons nous concentrer sur nous».

Le Premier ministre a réaffirmé sa volonté d’aller au bout de son mandat : «C’est le droit de tout le monde de réclamer des élections générales mais il y a un mandat à respecter. Nous irons au terme de notre mandat car nous avons encore tant de choses à accomplir.»

Pravind Jugnauth a félicité Arvin Boolell pour sa victoire et affirme que la présence de ce dernier au Parlement ne l'inquiète guère. Interrogé le fort taux d'abstention enregistré à l'élection partielle au no 18, il souligne que c'est effectivement un taux élevé. Toutefois, il affirme qu'il ne préfère pas commenter ce sujet.

Cedric Ramasawmy 
Shalini Ragoo