Point de presse du Ptr - Arvin Boolell : «Une alliance postélectorale si besoin est…»

Par Fernando Thomas O commentaire
Arvin Boolell 

Le Parti Travailliste (PTr) envisage de faire une alliance postélectorale en cas de victoire lors des prochaines élections. C’est ce qu’à fait ressortir Arvin Boolell, samedi, en conférence de presse à Port-Louis. à une question de Le Dimanche/L’Hebdo au sujet d’une éventuelle alliance entre le Mouvement militant mauricien et le Mouvement socialiste militant (MSM), Arvin Boolell a soutenu qu’il « sera la barrière pour qu’il n’y ait aucune alliance ».

« Une alliance postélectorale viendra si le besoin se fait sentir. D’ailleurs, c’est un engagement… », a fait ressortir Arvin Boolell. à une autre question pour savoir si une éventuelle « alliance postélectorale » se fera « avec le PMSD », Arvin Boolell a rétorqué ceci : « On verra après. Li kapav avek nimport ki sanla, me apre. Mais une chose est sûre, c’est que nous nous présenterons seuls aux prochaines élections générales. Je le réitère, tout comme j’ai dit que je resterai dans la circonscription no 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes) », a martelé Arvin Boolell. Il a ensuite précisé qu’il n’y « aura pas d’alliance avec le MSM ».

Le candidat rouge est, par la suite, revenu sur les sept propositions du PTr qui seront appliquées une fois le parti au pouvoir. Elles concernent la relance de l’économie et de l’emploi et le partage, l’égalité des chances et la méritocratie, les jeunes, la représentativité des femmes et des jeunes, un clin d’œil à nos aînés, les institutions et la transparence, l’environnement et le patrimoine. Il a une fois de plus rappelé la « colère sourde et vive » des habitants de la circonscription no 18, et du pays en entier. C’est à la lumière de cela, précise-t-il, qu’au niveau du Parti Travailliste, « on doit ramener la confiance et la crédibilité dans le pays ».

Shakeel Mohamed est, quant à lui, revenu sur les « attaques personnelles » des adversaires politiques lors de la campagne en marge de la partielle. Le député du PTr a ensuite soutenu qu’une alliance MMM/MSM serait « en préparation ». « La population ne croit pas que le MMM ira seul aux prochaines élections. Seul au pouvoir, le MMM ne pourra gérer le pays. C’est la raison pour laquelle ce parti prépare une alliance avec le MSM », a-t-il dit.