Nigel Green du groupe deVere : Maurice deviendra la première place financière de l’hémisphère sud

By Vijayan Ayassamy O commentaire
Nigel Green.

Maurice est appelée à occuper le premier rang des places financières internationales dans l’hémisphère sud d’ici la prochaine décennie. C’est l’avis que partage Nigel Green, fondateur et Chief Executive du groupe deVere, dans un communiqué posté mardi 18 avril sur son site officiel. Celui-ci a récemment reçu une licence de banque d’investissement de la Financial Services Commission  pour opérer à partir de Maurice.

« En tant que société, nous avons entrepris une recherche approfondie sur les leaders mondiaux et les places financières internationales les mieux établies, afin de lancer notre département de banque d’investissement. Après une analyse détaillée de nos propres équipes et d’experts externes, une conclusion définitive et à l’unanimité a déterminé que Maurice serait la juridiction idéale », souligne Nigel Green.

Le CEO du groupe deVere ajoute qu’il y a eu d’autres facteurs décisifs majeurs qui ont orienté vers ce choix. « Maurice bénéficie d’une solide réputation mondiale qui repose sur le fait que le gouvernement est  incontestablement favorable aux entreprises. Ce qui est un élément clé pour attirer des investissements étrangers et cela se reflète dans ses politiques et procédures. » 

Maurice a une notoriété enviable pour son cadre législatif et réglementaire solide ainsi qu’une population bilingue éduquée, selon Nigel Green. « En outre, et c’est très important pour les entreprises opérant à l’échelle mondiale, le pays bénéficie d’un fuseau horaire international accommodant doté de bons systèmes de communication et d’infrastructures modernes de classe mondiale et d’une facilité d’accès. Comme si ce n’était pas assez, il est extrêmement compétitif financièrement par rapport aux autres centres financiers internationaux. »

Si les conclusions de deVere sur Maurice se sont avérées ainsi, Nigel Green estime que ce serait raisonnable de supposer que ses autres marques financières internationales devraient arriver aux mêmes résultats. C’est particulièrement valable à un moment où les sociétés, telle que la nôtre, souhaitent voir  au-delà des juridictions financières internationales longuement établies en raison de  l’augmentation des charges d’exploitation et d’une bureaucratie croissante et superflue.

« En tenant compte de ceci, je suis convaincu que Maurice deviendra la place financière internationale de premier rang pour l’hémisphère sud au cours des 10 prochaines années. Toutefois, les autres centres financiers internationaux du sud, tels que Sydney, Sao Paulo et Johannesburg, devront redoubler leurs efforts, afin de rivaliser avec Maurice pour attirer des firmes financières internationales. Avec son environnement financier compétitif, la flexibilité d’un gouvernement pro-business basé sur la bonne gouvernance et ses procédures de conformité, Maurice a déjà une longueur d’avance en tant que destination business de première classe dans le monde », insiste Nigel Green.