Naan : l’audace d’Amrhinne Maytaub

Par Thierry Léon O commentaire
Naan

En ce mois du ramadan, il est de tradition de consommer des naans. La pâtisserie Maytaub à Pailles les a réinventés.

Pailles. Sur une petite terrasse, Amrhinne Maytaub a disposé une vitrine remplie de naans. C’est d’ailleurs la spécialité de cette petite entreprise familiale qui a ouvert ses portes dans la localité il y a deux ans. « Auparavant, on vendait des naans à Port-Louis. Quand on a déménagé pour Pailles, on a ouvert une pâtisserie pour continuer à en préparer. »

Amrhinne prépare des naans qui sortent de l’ordinaire.

Et la recette n’est pas si simple à en croire Amrhinne. « Il faut d’abord pétrir la farine. Tout réside dans la texture de la pâte. Il ne faut pas qu’elle soit ni trop molle, ni trop rigide. Pour réaliser une pâte parfaitement homogène, il faut surtout bien doser l’eau. Le reste se fait à l’œil et au toucher. »

Chaque naan est pesé. 

 

La garniture des naans se fait au moment de sa mise en forme. 

 

 

Après avoir pétri la farine et avoir ajouté de la levure, il faut donner au naan sa forme. « En moyenne cela prend une quinzaine de minutes pour pétrir la farine. Pour lui donner sa forme, il faut aplatir la pâte jusqu’à ce qu’elle devienne longiligne. Après il faut la retourner sur elle-même pour lui donner sa forme circulaire. »

La cuisson des naans prend dix minutes. 

Une fois dans cette forme, on peut garnir le naan à souhait. Amrhinne a laissé libre cours à son imagination. « Traditionnellement on y ajoute du fromage et du poulet. Nous sommes allés plus loin », indique-t-elle.

À la pâtisserie, on peut trouver toute une variété de naan les unes plus surprenantes que les autres. « Mes clients sont toujours ravis de trouver chez moi, des naans au chocolat, des naans pizza. Dernièrement on a aussi lancé, un naan rectangulaire fourré soit au fromage soit au poulet. »

Les naans se vendent comme des petits pains pendant le ramadan. 

Cependant, le best-seller des naans demeure celui au fromage. « Il est talonné de près par le naan au poulet et les naans nature. » Et qu’en est-il de la conservation. « Un naan peut tenir quinze jours, s’il est mis au réfrigérateur. Pour le consommer, il suffit de le passer au micro-ondes et le tour est joué. »

Comme il faillait s’y attendre, c’est pendant le mois du ramadan, que les naans se vendent le plus. « Normalement par jour on peut vendre vingt à trente naans. Pendant le ramadan, on peut vendre une centaine. »