Les confidences de Luicinda Sandoce

Par Thierry Léon O commentaire

À 24 ans, Luicinda Sandoce détient un diplôme en science politique. Mannequin depuis six ans, c’est aussi une passionnée de mécanique automobile.

Et si j’étais…

...plus jeune. Je m’intéresserais plus à la physique et aux mathématiques pour faire, par la suite, la mécatronique. La mécanique est un univers qui me plaît beaucoup.

...Un homme connu. L’astrophysicien Neil Degrasse Tyson. Je l’admire, parce que c’est une des rares personnes de couleur qui a pu se faire un nom dans le monde.

...Un accessoire pour homme. La cravate, parce que je trouve cela super sexy. 

...Premier ministre. Il faudrait une meilleure législation concernant le port d’arme. J’estime que toute personne devrait avoir le droit de porter une arme pour se défendre, surtout les femmes.

...Une mesure gouvernementale. Il devrait y avoir une vraie volonté de ramener à la baisse l’émission de la dioxine de carbone, comme le préconise le Sommet de Kyoto.

...Dieu. J’arrêterais les guerres et la faim dans le monde.

...Une destination. J’aimerais rouler sur l’autoroute 63 en Arizona, pour la beauté de ses paysages désertiques.

...La machine à remonter le temps. J’aurais beaucoup aimé revivre l’ère du crétacée pour savoir ce qui a causé la disparition des dinosaures.

...Un génie de la lampe. Je demanderais d’abord que cessent les guerres. Puis, je demanderais au génie de m’offrir une Mercedes SLS AMG Sport. Finalement, de faire le tour du monde avec ma famille.

...Une date. Le 15 octobre 2015. C’était le jour de la remise de diplômes, où mes parents étaient en larmes.

...Un complexe. J’ai une grande gueule.

...Un phénomène naturel. Un orage, qui est à la fois fascinant et terrifiant.

...Un péché mignon. Le chocolat, j’en mange tous les jours.

...Un mot. Unique. Je peux être très féminine, n’empêche que j’aime aussi la mécanique. C’est un peu paradoxal, mais je suis comme ça.

...Une série télévisée. Gotham, qui raconte la vie des personnages de Batman dès le début.

...Une histoire d’amour. L’histoire de Wanda et Ian dans le livre The Host. C’est une histoire d’amour un peu compliquée au début, mais qui se termine bien.

...Un sobriquet. Mes proches m’appellent « long fi », parce que je suis grande. 

...le dernier repas avant mon exécution. Du riz, du poisson salé, des ‘lalo’ et des lentilles rouges.