Kevin Lee : flirter avec les chiffres et le mannequinat

Par Rajmeela Seetamonee O commentaire
Kevin Lee

Kevin Lee est comptable de profession. Il est également passionné par le mannequinat. Outre les séances photos, Kevin Lee a aussi figuré dans deux séries internationales tournées à Maurice. Le trentenaire nous parle de son parcours.

Si on l’avait dit quelques années de cela qu’il serait mannequin, il ne l’aurait jamais cru. Kevin Lee avoue, toutefois, être très à l’aise devant la caméra depuis sa tendre enfance. Il se souvient des moments passés avec ses cousines. « Elles ne rataient jamais une occasion pour me prendre en photo. Mes grimaces les plaisaient. Elles me demandaient même de poser à chaque évènement », relate Kevin Lee, 33 ans.

Les années passent et il termine ses études au Saint Mary’s College, Rose-Hill. Cet habitant de Baie-du-Tombeau met ensuite le cap sur l’Australie. Il opte pour des études en Économie à RMIT University à Melbourne. Il y découvre graduellement son potentiel.

«Un jour, une fille m’a fait un sourire et m’a lancé ‘You are hot’.»

« J’accordais très peu d’attention à mon apparence. Malgré moi, j’avais la côte auprès des filles. À la gare ferroviaire un jour, une fille m’a fait un sourire et m’a lancé ‘You are hot’. Je ne comprenais pas trop ce qui m’arrivait », dit-il. Les compliments s’enchaînent les uns après les autres. D’autres filles s’intéressent à lui et lui envoient des messages. Graduellement, il réalise qu’il a des atouts qu’il a ignorés pendant très longtemps.

Après trois années d’études, Kevin retourne à Maurice. Il prend de l’emploi dans le département de comptabilité d’un groupe de presse. « De temps à autre, les photographes me demandaient de poser pour eux afin d’illustrer quelques articles. Je me suis prêté au jeu. L’expérience m’a plu », relate notre interlocuteur. En 2007, il change de compagnie. « Je suis maigre et petit à petit, j’ai commencé à privilégier un repas équilibré. Je me suis même mis à pratiquer des activités physiques », confie Kevin.

En 2014, il est employé en tant que comptable chez SMS Pariaz. Il dispose de plus de temps pour se consacrer davantage à la musculation. En 2016, Kevin décide de lancer sa fille de quatre ans dans l’univers de mannequinat. « Elle est turbulente. J’étais en quête d’une activité pour l’aider à canaliser son énergie. Malheureusement, elle n’obéissait pas aux consignes du photographe et il m’a conseillé d’attendre quelques années encore », avance Kevin. Entre-temps, le jeune père décide de tenter sa chance. Il est retenu pour des séances photos.

Rôle d’un médecin

Kevin Lee est aujourd’hui mannequin en freelance et pour quelques agences. « Le mannequinat m’a fait prendre conscience de mon apparence et a renforcé ma confiance en moi. J’aime bien les différents scénarios pour lesquels je pose ainsi que les divers costumes », dit-il. D’ailleurs, Kevin Lee s’intéresse également au cinéma.

L’année dernière, il a obtenu le rôle d’un médecin dans Killing the Cure, sponsorisée par la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA). Quelques épisodes de cette série télévisée britannique ont été tournés à Maurice. En juin de cette année, il a figuré dans la série Island Doctor également filmée à Maurice. Elle sera diffusée en Allemagne dans quelques mois. « J’ai tout appris sur le tas. D’ailleurs, je n’étais pas conscient que j’avais ce talent. Mais, j’aurais aimé qu’il y ait une école de mannequinat et de cinéma sur l’île afin d’aiguiser mes capacités. Le Film Rebate Scheme de la Board of Investment attire de nombreux tournages étrangers sur nos sols. Les productions demandent des talents locaux. C’est une très bonne opportunité pour les Mauriciens », conclut Kevin Lee. Il est aussi passionné par la lecture et le badminton.