Harcèlement : convaincue qu’un individu l’a suivie, elle porte plainte

Par Reshad Toorab O commentaire
Neha

Neha, une Portlouisienne de 27 ans, allègue qu’un individu la harcèle. « Le samedi 25 novembre, un motocycliste m’a suivie depuis le parking de Bagatelle jusqu’à Port-Louis. Je me suis tournée vers la police, mais les agents ont refusé d’enregistrer ma plainte. »

La jeune femme raconte sa mésaventure : « Il était entre 12 h 30 et 13 h 15. Je m’étais rendue à Bagatelle. Mes achats terminés, j’ai regagné ma voiture. En sortant du parking, j’ai cédé le passage à un motocycliste qui sortait lui aussi. Puis j’ai poursuivi ma route. »

Mais alors qu’elle était sur l’autoroute à hauteur de Sorèze, elle a constaté que le motocycliste la suivait. « Je me suis engagée dans la fast lane. Le motocycliste roulait à l’arrière de moi, avant de se mettre à côté de mon véhicule. Au départ, j’ai cru que c’était un pur hasard », dit-elle.

Pour en avoir le cœur net, elle a fait demi-tour en passant par cité Vallejee. Neha s’est rendu compte que le motocycliste lui collait toujours au train. Même chose en regagnant la capitale. « J’ai craint pour ma sécurité. Au lieu de rentrer chez moi, j’ai fait un détour pour me rendre au poste de police de Plaine-Verte. J’avais relevé le numéro d’immatriculation de la moto sur l’autoroute. J’ai donné le numéro à la police, mais les agents ont refusé d’enregistrer ma déposition, en m’affirmant que cela n’y changerait rien et qu’il est possible que ce soit un faux numéro. »

Effectivement, un policier l’a appelée, une heure après, pour lui dire que la plaque était fausse. « J’ai donné le maximum de détails à la police pour qu’elle vérifie les images CCTV afin de retrouver cet individu. Jusqu’à présent, je n’ai aucune nouvelle. »

Du côté du Police Press Office (PPO), le caporal Mootoosamy explique que la police devrait enregistrer la plainte de la jeune femme pour ouvrir une enquête. Il faudra déterminer si l’individu est un voleur à la tire ou pas. Le caporal a invité Neha à passer au PPO.