Fuites d’eau persistantes à Piton et Vallée-des-Prêtres

Par Raj Bissessur O commentaire
Fuites d’eau persistantes à Piton et Vallée-des-Prêtres

Bientôt on connaîtra la baisse du niveau d’eau dans nos réservoirs, des coupures sévères ou de rationnement de la fourniture de cet élément précieux. D’où l’importance de vite signaler toute perte d’eau à l’opérateur même si vous n’êtes pas directement concerné.

Omprakash, un habitant de rue Martin, à L’Espérance (Piton) a signalé à Xplik ou K que depuis juin sa maison est inondée. « À force d’écoper l’eau, la pompe que j’ai utilisée a brûlé.

Tous les meubles et la moquette de la maison sont abîmés. Sa femme, qui venait de subir une opération, était obligée de marcher dans l’eau. De guerre lasse, elle est partie se réfugier chez sa sœur. »

Apparemment, la source du problème serait une fuite affectant la conduite d’eau principale alimentant la région. La rédaction d’Xplik ou K a appris de la Central Water Authority (CWA) que des mesures ont été prises pour résoudre le problème : une équipe est à pied d’œuvre depuis plus de deux mois pour tenter de localiser la fuite. Un exercice qui s’est révélé infructueux jusqu’ici, d’où la persistance de la fuite.

« Le problème supplémentaire de ce monsieur est que sa maison est construite dans un bas-fond et que l’eau a donc tendance à s’accumuler sur sa propriété et dans ses chambres au sous-sol. Nos ouvriers ont tenté de localiser la fuite en creusant des trous pour sonder, mais la tâche se révèle plus compliquée qu’on ne le pensait. On n’arrive pas à déterminer le lieu exact de la fuite. Le travail se poursuit », nous a déclaré Rizwan Khodabux, chargé de communication de la CWA.

Une autre fuite d’eau a été rapportée par un citadin de la rue Bernardin de Saint-Pierre, à Vallée-des-Prêtres, non loin de la première mosquée de la localité. La CWA a répondu à notre rédaction qu’« étant donné que c’est la seule voie d’accès de cet endroit et qu’elle est très fréquentée, la police ne nous a pas accordé le droit de fermer l’entrée, afin de procéder à des fouilles pour réparer la fuite. Il faut attendre les dimanches », nous a-t-on laissé entendre. Hélas, dimanche est passé et le problème demeure entier. Des milliers de gallons d’eau sont perdus et continueront de l’être.