Fardeenah Roossaye : celle qui habille les musulmanes

Par Mario Boutia O commentaire
Fardeenah accueille ses clients avec un sourire. 

Dans le monde du commerce, il ne suffit pas d'investir son argent, mais comment l'investir tant pour le faire fructifier que pour aider la communauté. Fardeenah  Roossaye  ne nous dira pas le contraire. Elle a investi dans un magasin, à Chemin-Grenier, où l'on trouve des vêtements conformes à la tenue vestimentaire de la femme musulmane. 

Situé sur la route Royale  à Chemin-Grenier, à quelques mètres de  Galaxy, le magasin Apollo offre une grande variété de robes en coton, georgette, chemisiers,  tuniques, collants, hijabs (voile islamique) et  churidars pour tous les goûts tant pour les jeunes que pour les moins jeunes.  On y trouve aussi des chaussures,  des bas, des bijoux fantaisies  et des lunettes qui riment avec  ces vêtements.

La tête recouverte d'un hijab  de couleur rose et drapée dans une robe noire avec des motifs fleuris de couleur rose, Fardeenah nous accueille tout sourire dans son magasin. Plusieurs modèles de robes en coton  en plusieurs coloris, des robes en jeans  habillent des mannequins sans tête. Comme nous l'explique son époux, qui se trouvait à ses côtés, l'islam interdit à ses fidèles de montrer les visages humains. D'autres modèles sont suspendus sur des cintres à linge parmi des hijabs, chemisiers et autres.

Leurs prix varient de Rs 250 à Rs 800 pour  les vêtements, dépendant des modèles et de Rs 150 pour le collant et le hijab. « Nos prix sont très abordables, car nous n'avons pas de loyer à payer étant propriétaires de notre bâtiment. Ce qui permet à des personnes à revenu modeste d'avoir des vêtements de bonne qualité à des prix défiant toute concurrence dans la région  », dit-elle.   À noter qu'elle vend surtout des vêtements et des chaussures casual.

  Elle avance que son magasin  n'est pas fréquenté que par les femmes musulmanes, mais aussi par d'autres communautés, qui cherchent des vêtements décents.  Par là, comprenez des vêtements à longues manches et  d'une longueur respectable et qui selon elle, sont uniques à Chemin-Grenier.

Fardeenah explique que ses vêtements sont   de style européen,  mais décents et qui sont importés de la Chine et de la Thaïlande. Chaque semaine, elle reçoit des nouveautés d'un importateur. 

Fardeenah a ouvert ce magasin depuis sept  ans. Une tradition familiale qu'elle perpétue, car ses parents sont aussi dans les affaires. C'est après son mariage qu'elle a aménagé ce magasin à côté de la tabagie qu'occupe son époux. «  Au début je vendais des vêtements pour enfants, mais j'ai constaté que les femmes sont plus intéressées   par leurs propres vêtements.   Et c'est là que j'ai décidé de me concentrer que sur les vêtements pour adultes », dit-elle. Et comme elle habite un quartier à majorité musulmane, elle a choisi de vendre des vêtements qui respectent la tradition islamique. Son magasin reste ouvert jusqu'à 21 h 30 pour permettre aux femmes qui travaillent de faire leurs achats après les heures de travail.   Elle a trouvé le bon filon.