Étienne Sinatambou : «C’est clair que le PM est devenu l’homme à abattre»

Par Ashwin Kanhye O commentaire
Etienne Sinatambou

Le fait que le Premier ministre démantèle tous les réseaux du trafic de drogue a fait de lui une cible privilégiée, selon le porte-parole du gouvernement. D’où les menaces de mort et les allégations mensongères.

Le ministre de l’Environnement et de la Sécurité sociale, étienne Sinatambou, a indiqué que certains allaient utiliser tous les moyens possibles pour nuire au Premier ministre.

 « Ils vont se servir de tactiques sournoises, mesquines, mais c’est clair qu’ils ne vont pas réussir. Le Premier ministre l’a dit, il sera sans pitié contre les trafiquants de drogue. Je suis très déçu des propos de Xavier-Luc Duval. Quand il a pris connaissance des allégations mensongères de Peroomal Veeren, il a dit que, depuis l’Indépendance, la réputation de Maurice n’a jamais été aussi bas. Il a ajouté qu’il devrait y avoir un élan national pour combattre le trafic de drogue et pour soutenir le Premier ministre. Or qu’est-ce qu’on voit ? Nou trouv enn dimoun kouma Xavier-Luc Duval ape ‘side’ ar Peroomal Veeren. Navin Ramgoolam dit qu’il est alarmé par ce qu’il entend. Quand il était au pouvoir, il n’a rien fait contre les trafiquants de drogue », a dit Étienne Sinatambou.

Au sein du gouvernement, on dément catégoriquement les allégations faites à l’encontre du Premier ministre par Peroomal Veeren, a-t-il souligné. « Les mensonges d’un trafiquant ne vont pas entamer la détermination du Premier ministre pour lutter contre le trafic de drogue. Rien que cette semaine, de la drogue d’une valeur de Rs 30 millions a été saisie et plusieurs personnes ont été arrêtées. On va continuer à démasquer les trafiquants », a-t-il soutenu.

Étienne Sinatambou a qualifié la manifestation des membres de l’opposition vendredi, de flop. « Les passants de la rue Pope Hennessy ont vu moins de 200 personnes dans cette ‘manifestation monstre’ de l’opposition unie, c’est-à-dire le Mouvement Patriotique, le Mouvement militant mauricien (MMM), le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) et le Parti travailliste (PTr) », a-t-il dit.

Selon étienne Sinatambou, le communiqué  de la State Trading Corporation explique  clairement la  hausse des prix du carburant. « Cela indique qu’il y a six mois de cela, soit vers le mois de février, le prix du mogas avait subi une hausse de 20 % et celui de gazole de 25 % sur le marché mondial. Il est clair que si le prix augmente de plus de 20 à 25 % sur le marché mondial, cela aura une répercussion sur le marché local.

Le Petroleum Pricing Mechanism (PPM) permet justement d’absorber le choc de toute augmentation. Et quelquefois, avec le prix de l’essence et du diesel sur le marché mondial, ce mécanisme empêchera le prix des produits pétroliers d’augmenter de plus de 10 % dans le pays. Même si le prix sur le marché mondial est resté relativement stable de février à août, on ne doit pas oublier la hausse de plus de 20 % en février dernier », a-t-il affirmé.