En Grande-Bretagne : un Mauricien écope de 15 ans de prison

Par Ashwin Kanhye O commentaire
La photo du Mauricien publiée sur le site Web de la BBC

Yohann Ramchelawon a été condamné à 15 ans de prison, le lundi 18 septembre, par la Stafford Crown Court, en Angleterre. Répondant à quatorze chefs d’accusation, il a été jugé coupable de violences sexuelles sur une fillette de 6 ans.

L’image de Maurice  a pris un sale coup au pays de Sa Majesté. La Stafford Crown Court a condamné Yohann Ramchelawon à quinze ans de prison pour des violences sexuelles sur une fillette de 6 ans. L’homme, âgé de 30 ans, se faisait passer pour un jeune qui ressemblait au chanteur canadien Justin Bieber, afin d’inciter les écolières à lui envoyer des photos dénudées. Il utilisait de faux profils sur les réseaux sociaux pour attirer ses proies. L’homme, qui a plaidé coupable, a été condamné sous 14 chefs d’accusation.

Le Mauricien n’a pas d’adresse fixe. Il utilisait Instagram, WhatsApp, Skype et Facebook pour avoir des conversations avec des filles de 12 à 17 ans, selon la police de West Midlands. Après avoir gagné la confiance de ces enfants, il orientait les conversations sur des sujets plus intimes. Il leur demandait des images nues. Certaines victimes ont été forcées à s’adonner à des actes sexuels devant leur webcam. Le Mauricien menaçait ses victimes de partager des images compromettantes avec leurs amis et leur famille.

La police de West Midlands a appréhendé le Mauricien en mars à Victoria Lane, Huddersfield, grâce à une fille de 12 ans à laquelle il avait envoyé un message. La police a trouvé plusieurs centaines de photos indécentes de filles sur les appareils du Mauricien.

Des victimes ont été repérées à Coventry, Walsall, Lanark, Liverpool, St. Ives, Shoreham-by-Sea et East Ham, à Londres. L’examen de son ordinateur et de son téléphone portable a révélé qu’il avait contacté des filles en Nouvelle-Zélande, au Brésil, aux Émirats arabes unis et en Russie.

Le condamné avait initialement nié les délits qui lui sont reprochés, y compris les agressions sexuelles et les images indécentes des enfants. Mais il a finalement plaidé coupable lors d’un procès à la Wolverhampton Crown Court.