Éducation - Pravind Jugnauth : «Il faut rehausser le niveau académique»

Par Fabrice Jaulim O commentaire
Pravind Jugnauth

Le Premier ministre a inauguré un nouveau collège à Rose-Belle. Il a profité de l’occasion pour faire un plaidoyer en faveur de l’éducation et a réitéré sa détermination à lutter contre la drogue, l’alcoolisme et le tabagisme.

L’Arya Sabha Mauritius compte une nouvelle institution éducative. En effet, le collège DAV de Rose-Belle a ouvert ses portes, hier, et c’est le Premier ministre Pravind Jugnauth, accompagné de la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun, qui a procédé à l’inauguration de l’établissement. Lors de son discours axé sur l’éducation, Pravind Jugnauth n’a pas manqué de souligner qu’il fallait constamment rehausser le niveau de l’éducation.

Selon lui, pour que Maurice ait des diplômés avec de bonnes qualifications, il faut revoir le niveau académique. « L’éducation est à la base du progrès. Nous ne pouvons continuer à baisser le niveau comme par le passé. Il faut rehausser le niveau et s’améliorer. » Le Premier ministre a aussi soutenu qu’il ne devrait pas y avoir de barrières à l’éducation. Il a admis que malgré les efforts de son gouvernement, il existe toujours des barrières qui empêchent une certaine catégorie de personnes d’avoir accès à l’éducation.

Dans de son discours, Pravind Jugnauth a déclaré qu’il est important que les enfants apprennent les valeurs et que, pour ce faire, il faut la participation de tout le monde. Il a indiqué qu’il menait un combat contre la drogue, l’alcool et la cigarette.

« Nous ne devrions pas mettre de poison dans notre corps », s’est exclamé le chef du gouvernement. Il explique qu’il compte mener un combat acharné. « Nous ne laisserons pas un gramme de drogue entrer dans le pays. »

Le Premier ministre a fait ressortir qu’il fallait avoir du respect pour l’être humain, peu importe sa couleur, sa religion ou sa race. Et de souligner que Maurice a pris du retard en ce qu’il s’agit de la condition des femmes et qu’il faut le rattraper. Il a également salué le travail des organisations socioculturelles et a affirmé que c’est pour cela qu’il a augmenté leurs subventions et mis sur pied un plan à leur disposition à la Development Bank of Mauritius.

Le Premier ministre dira qu’il met en pratique ce qu’il prêche. « Lorsque le peuple me fait confiance, je ne peux prendre l’argent de la caisse de l’État pour le garder chez moi. » De plus, il se réjouit que les médias l’aient filmé en train de marcher vers Grand-Bassin avec son épouse car selon lui, il faut montrer l’exemple aux autres, que l’on soit ministre ou pas.