À Ébène : le PMSD affirme ses ambitions premier ministérielles

By Ronnie Antoine O commentaire
Xavier Duval.

Le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) se dit prêt à produire un Premier ministre de ses rangs et se prépare à présenter un manifeste électoral qui limitera les mandats premier ministériels et placera les nominations sous le contrôle d’un comité parlementaire.

Le PMSD ne veut plus jouer les seconds rôles et se prépare en conséquence. C’est le message principal du congrès du parti, tenu le dimanche 14 mai, à l’École hôtelière Sir Gaëtan-Duval, à Ébène. Il marquait les trente ans de son leader, Xavier-Luc Duval, en politique et les 62 ans du PMSD.

L’annonce par le leader que le parti présenterait un Premier ministre a été appuyé par la démonstration de force lors de cette manifestation. Certes, les organisateurs ont versé dans l’exagération en annonçant que la foule était composée de 14 000 personnes. Mais nous avons bel et bien compté 6 000 chaises sous la marquise, qui étaient pratiquement toutes occupées.

C’est devant cette assistance que Xavier-Luc Duval a dressé les grandes lignes de son programme électoral pour les prochaines élections.

Xavier Premie minis

Mahmad Kodabacus a plébiscité  « Xavier Premie minis ». S’appuyant sur les élections de Trump aux États-Unis et Macron en France, ainsi que le Brexit, Xavier-Luc Duval affirme qu’en politique tout est possible.

« Si ce n’est pas aujourd’hui, alors demain, si ce n’est pas moi, ce sera un autre, mais un jour, j’espère le plus tôt possible, il y aura un Premier ministre issu des rangs du Parti mauricien », dit-il.

Avant cette affirmation, il avait déjà brossé un tableau de ce que serait un gouvernement mené par le PMSD. « Nous allons publier dans pas longtemps un manifeste électoral. Je m’excuse d’avoir fait partie d’une alliance électorale, l’Alliance Lepep, qui n’a pas respecté un seul de ses engagements électoraux », a-t-il déclaré.

Le programme du PMSD est dans l’air du temps, avec des mesures visant à assurer l’assainissement de la vie publique et la rupture avec la culture politique qui prévaut. Selon Xavier-Luc Duval, cela « créera une nouvelle Île Maurice où régnera  la méritocratie et où le castéisme et le communalisme auront été étouffés ».

Dix points

  • Un Premier ministre ne pourra pas cumuler plus de deux mandats. « Personne ne doit penser que le pays est devenu sa propriété. »
  • Cinq membres du conseil ministériel venant du privé. « Il faut des gens capables. C’est pour cela que nous disons qu’il faut pouvoir mettre des professionnels qui ne sont pas députés à la tête de cinq ministères. »
  • Les nominations au sein des conseils d’administration des corps paraétatiques seront avalisées par un comité parlementaire. « Si vous démontrez votre compétence, vous êtes nommé. »
  • L’Equal Opportunities Act applicable à la Fonction publique. « Nous voulons que cet Equal Opportunities Act couvre aussi les 50 000 fonctionnaires du pays. »
  • La police aux normes européennes en termes d’équipements. 
  • Rs 20 milliards par an dans l’Éducation.
  • Combat sans merci contre la drogue.
  • Investir massivement dans les infrastructures légères (trottoirs, abribus, drains, etc..).
  • Retourner les plages publiques au public.
  • Intransigeance sur la violence domestique.

Combat contre la drogue

Pour le leader du PMSD, le combat que mène le gouvernement contre la drogue n’est pas efficace malgré les saisies records effectuées ces dernières semaines.

La loi du marché dit que les prix devraient flamber. « Mais nous avons fait nos recherches et les prix sont restés stables », a expliqué le leader du PMSD. Selon lui, seul le prix de la drogue synthétique a connu une hausse sur le marché ces derniers temps.

Serge Clair

Le PMSD ne laissera pas Serge Clair, Chef commissaire, effacer le nom de sir Gaëtan Duval de l’aéroport de Plaine-Corail. Mahmad Kodabacus et Xavier-Luc Duval l’ont tous deux juré. Ce dernier en a même profité pour annoncer que le PMSD ferait son retour dans le paysage politique rodriguais. « Je vais envoyer une équipe à Rodrigues pour faire un constat de la situation », a-t-il déclaré après avoir fustigé Serge Clair pour les 10 000 Rodriguais qui préfèrent vivre dans des «bidonvilles» à Maurice que de rester à Rodrigues.

Vasant Bunwaree : « Je travaille régulièrement avec Xavier »

Sa présence était inattendue : Vasant Bunwaree, ex-ministre du Parti travailliste et fondateur du Mouvement travailliste militant, était assis aux premières loges, parmi les cadres du PMSD. Xavier-Luc Duval a pris le temps de le remercier vers la fin de son allocution. Interrogé sur les raisons de sa présence, Vasant Bunwaree a expliqué que le leader du PMSD et lui se consultent régulièrement. « Nous nous rencontrons toutes les semaines. Il a besoin d’autant de renseignements qu’il peut obtenir et j’ai eu des responsabilités énormes dans ma carrière », a indiqué Vasant Bunwaree.

Outre les rencontres pour discuter des questions à aborder au parlement, le PMSD et le MTM sont déjà en alliance sur le terrain également. Et une alliance électorale en bonne est due forme semble probable. «Nous travaillons sur le terrain régulièrement pour faire de ces deux partis une seule force. Nous sommes déjà dans une alliance. Il va falloir discuter pour définir quelle forme elle va prendre», a expliqué Vasant Bunwaree.