[Vidéo] Discours du Nouvel An - Pravind Jugnauth : «L’éducation est notre priorité»

Par Ronnie Antoine O commentaire
Pravind Jugnauth

Lors de son message du Nouvel An adressé à la nation, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a dressé un tableau des priorités de son gouvernement pour 2018. Si sa première priorité demeure l’éducation, il a annoncé de nouvelles mesures comme le projet de Safe City avec l’installation de 4 000 caméras de surveillance, tout en énumérant ses projets dans les domaines économique et social.

Pravind Jugnauth a rappelé que son gouvernement a beaucoup investi dans le Nine-Year Schooling. Il s’est félicité d’avoir « éliminé la compétition atroce dans le cycle primaire ». La formation des jeunes, assure-t-il, sera un sujet fondamental pour l’année à venir.

Croissance à 4%

La deuxième priorité du gouvernement est l’économie. « 2017 a été une année exceptionnelle où nous avons pris des décisions historiques, a rappelé le Premier ministre, nous avons terminé l’année avec une croissance de 3,9 % et nous prévoyons de dépasser les 4 % en 2018. C’est une indication claire que nous allons dans la bonne direction. » Le Premier ministre s’attend aussi à ce que le chômage descende à 7 % cette année.

La troisième priorité concerne l’amélioration de la qualité de la vie. « Le problème de l’eau concerne tout le monde, mais c’est un problème dont mon gouvernement a hérité. Les tuyaux pourris n’ont pas été remplacés depuis 50 ans », a rappelé Pravind Jugnauth. Une erreur qui devrait être corrigée d’ici deux ans, assure-t-il. Il a aussi rappelé l’introduction du salaire minimal et la Negative Income Tax comme des mesures ayant amélioré la qualité de vie des Mauriciens.

Parmi les autres priorités figurent l’amélioration des infrastructures, avec le chantier du Metro Express qui démarre ce mois-ci ; l’ordre public, avec le projet de Safe City qui verra l’installation de 4 000 caméras sur 2  000 sites différents pour permettre à la police de suivre en permanence la situation sur le terrain. Il a annoncé la création d’un National Drug and HIV Council qui aura pour but de « sensibiliser, prévenir et réhabiliter ».

La sixième et dernière priorité du gouvernement est l’environnement. Pravind Jugnauth prévenant toutefois que, dans un petit pays, « il faut faire des choix difficiles quand on  développe ».