Dans une chasse : des cerfs attaqués par des chiens errants

Par Reshad Toorab O commentaire
chiens

Un drame qui sort de l’ordinaire. Un éleveur de cerfs de Mare-aux-Vacoas et Mare-Longue dit avoir subi des pertes se chiffrant à des milliers de roupies à la suite d’attaques de chiens errants dans sa chasse. Il appelle les autorités, dont la Mauritius Society for Animal Welfare, à prendre des mesures urgentes.

Après l’incident rapporté dans notre édition du 10 octobre au sujet de chiens errants qui s’attaquent aux élevages de chèvres à Rodrigues, voilà que des meutes de chiens s’attaquent aux cerfs d’élevage. Rajen Chakowa, homme d’affaires de 70 ans, est depuis plusieurs années propriétaire d’une chasse. Il compte près de 300 cerfs et biches dans son enclos qui s’étale sur 500 arpents.

« Il y a eu un véritable carnage dans notre domaine. Le problème que pose les chiens errants est très préoccupant dans cette région et le Sud de l’île. Entre dimanche et mercredi derniers, cinq de nos cerfs ont été attaqués. Le plus dramatique est que ces chiens errants ne chassent pas seulement pour se nourrir. Ils tuent les bêtes les plus vulnérables. Parmi les cadavres retrouvés, il y en a un qui n’a même pas été dévoré par les chiens. Ils ont simplement tué ce cerf », explique l’homme d’affaires.

Il se dit impuissant face à ces attaques récurrentes. « Nous avons sollicité l’aide de la Mauritius Society for Animal Welfare (MSAW) et des autorités concernées pour trouver une solution au problème », explique l’éleveur. « Ces chiens errants sont devenus de dangereux prédateurs qui se déplacent en meutes, détruisant tout sur leur passage. J’en tiens pour responsables les propriétaires des chiens qui abandonnent leurs bêtes le long de la route de Mare-Longue et de Mare-aux-Vacoas. Parmi, ils y a des chiens bâtards et des chiens de race. Durant les weekends, des pique-niqueurs nourrissent les chiens, mais dans la semaine, quand ces derniers ont faim, ils se frayent un passage dans la chasse pour se nourrir de nos cerfs. Nous avons alerté la MSAW, mais aucun véhicule de l’organisme n’a sillonné la région », déplore Rajen Chakowa.

Quinze bêtes tuées

Il explique que pour le seul mois de septembre, il a perdu 15 cerfs tués par des chiens errants. « Un cerf vaut Rs 20 000. Ce qui nous choque le plus, c’est que les meutes n’hésitent pas à s’attaquer aux biches qui viennent de mettre bas ainsi qu’à leurs petits. »

Sollicitée, Christina Calou responsable à la MSAW, indique que l’organisme a déjà enregistré des plaintes au sujet de chiens errants qui ravagent des chasses. « Nous avons déployé des véhicules sur les sites concernés, mais il est difficile d’attraper les chiens qui se sauvent dans les bois. Nous aiderons Rajen Chakowa à installer des trappes sur son domaine. Nous ferons des visites pour décider des mesures appropriées. Je tiens à rappeler que la loi n’autorise plus l’euthanasie des chiens errants », dit-elle.