Coopératives : des mesures introduites pour rajeunir le secteur

By Leena Gooraya-Poligadoo O commentaire
La majorité des entrepreneurs des mouvements coopératifs sont âgés de plus de 45 ans.

Avec au total 1 100 sociétés employant 30 000 personnes, le mouvement coopératif à Maurice se fait vieillissant. Afin d’encourager les jeunes à se lancer dans ce secteur d’activité, une série de mesures a été introduite.

«La majorité des entrepreneurs du mouvement coopératif sont des personnes âgées de 45 ans à monter », indique Gheeanduth Seechurn, directeur de National Institute of Cooperative Entrepreneurship (NICE), qui opère sous l’égide du ministère du Business et des Coopératives. « Ce secteur d’activité se fait vieillissant d’année en année. Pourtant, les sociétés coopératives ont un énorme potentiel et jouent un rôle crucial dans le développement socio-économique, la création d’emplois et l’intégration sociale. Aussi, le ministère veut mettre les bouchées doubles pour attirer davantage de jeunes vers les divers segments du secteur… »

Pour commencer, une campagne de sensibilisation sera initiée ce jeudi 16 mars à l’Université de Maurice. « Nous ciblons 100 étudiants dans diverses filières : business, commerce et management pour leur faire comprendre que le secteur des coopératives est un secteur porteur et peut être considéré comme un choix de carrière », explique Gheeanduth Seechurn.

« Nous présenterons aussi le secteur sous différents angles comme des sujets de dissertation. Après leurs études, les jeunes seront encouragés à se lancer dans ce secteur », affirme notre interlocuteur. Le même exercice sera étendu aux étudiants de l’Université de Technologie de Maurice. Par ailleurs, 25 établissements scolaires du secondaire ont été ciblés pour susciter une prise de conscience sur l’importance du secteur. »

Les jeunes sont motivés à devenir des entrepreneurs. « Toutefois, en se regroupant en société coopérative, ils bénéficieront d’un partage de connaissance et d’incitations disponibles aux coopératives », fait-il ressortir.

Credit Union : le pilier  du secteur coopératif

Le directeur de NICE souligne qu’il existe actuellement 1 100  sociétés coopératives actives dans le pays, qui emploient 30 000  personnes. «  Nous constatons que le créneau de Credit Union est le pilier du secteur. Le Credit Union seul réalise un chiffre d’affaires de Rs 2 milliards par an, alors que le chiffre d’affaires de l’ensemble du secteur était de Rs 5,5 milliards en 2016 », indique-t-il. Et d’ajouter : « Il faut compter 155 sociétés engagées dans le Credit Union. C’est un secteur à fort potentiel. Toutefois, le problème, c’est le manque de technologies. Toutes les opérations, les procédures se font sur papier. C’est pourquoi, nous souhaitons que les jeunes prennent la relève et apportent un booste au secteur », insiste-t-il.