Caroline Chellen : la «Vegan» entreprise

Par Caroline Duval O commentaire
Caroline Chellen

Grande militante de la cause animale, cette jeune végétalienne a lancé cette année sa propre marque de « scrub 100 % cruelty-free » « Scrub by Marie ».

Caroline Chellen connue comme Maria est une jeune entrepreneure qui sait ce qu’elle veut dans la vie. En effet, engagée dans la défense des animaux, elle a lancé il y a quelques mois une ligne de gommages artisanaux et « vegans ».

« Je suis activiste pour les droits des animaux et de l’environnement. Depuis mon plus jeune âge, j’ai l’amour des animaux. Gamine, je ramenais souvent des chatons, des oiseaux et même des rats chez moi, pour essayer de les sauver. Je me suis toujours sentie proche des bêtes, principalement des chiens et des chats, mais depuis cinq ans environ, j’ai étendu mon cercle de compassion et d’empathie pour y inclure tous les animaux, dont ceux des abattoirs », raconte-t-elle.

Beaucoup disent que les “vegans” sont des extrémistes, mais nous refusons tout simplement de prendre ce qui ne nous appartient pas et nous refusons toute forme d’exploitation»

En effet, elle fait le choix du jour au lendemain de changer son mode de vie en adoptant le végétalisme. « Le déclic est venu, après avoir visionné une vidéo sur l’industrie de la fourrure ».

Elle prend alors conscience qu’elle ne pouvait aimer les animaux et vouloir les sauver en continuant à en consommer. Aujourd’hui, elle se nourrit exclusivement de plantes, de légumes, fruits et légumineuses.

« Mon alimentation et ma vie de tous les jours excluent tout ce qui vient d’un animal. Je ne consomme pas de produits testés sur les animaux en laboratoire, pas de produits laitiers, pas d’œufs, pas de miel », explique la jeune femme de 24 ans.

Le déclic est venu, après avoir visionné une vidéo sur l’industrie de la fourrure»

Elle est « vegan » jusqu’au bout des ongles. Elle ne porte pas de cuir, pas de cashmere, de soie ou de laine encore et pratique encore moins les activités dans les parcs animaliers, les courses hippiques ou la pêche.

Cette végétalienne se décrit comme une militante contre le spécisme, une forme de compassion sélective. « Je suis interpellée par tout ce qui touche de près ou de loin aux animaux ou à l’environnement. Tout est connecté, on ne peut pas se battre pour l’un sans l’autre. Être “vegan”, c’est s’opposer à un système d’exploitation qui nous fait croire que nous avons besoin de tuer des animaux pour notre “survie”. Être “vegan” c’est dire non à la discrimination ».

Activiste

Sa passion s’est intensifiée alors qu’elle évoluait pour cette cause. La jeune femme lance alors son propre blog, il y a quelques années, avec pour objectif premier de dénoncer, inspirer et éduquer les autres sur le végétalisme.

Caroline se fait connaître des Mauriciens à travers son blog « Vegan Brunette ». « Beaucoup disent que les “vegans” sont des extrémistes, mais nous refusons tout simplement de prendre ce qui ne nous appartient pas et nous refusons toute forme d’exploitation ».

Je suis activiste pour les droits des animaux et de l’environnement»

Elle vient en aide aux animaux de rue en parallèle. Elle commence ses études en langue française qu’elle décide toutefois d’abandonner par manque d’intérêt. « Grâce au soutien immense de mon mari, je consacre la majeure partie de mon temps aux animaux et à l’éducation sur le végétalisme », souligne cette passionnée.

Jusqu’ici Caroline Chellen raconte fièrement avoir sauvé, réhabilité, placé ou aidé à placer au moins une cinquantaine d’animaux de rue en deux ans avec l’aide de ses amis volontaires.

Fonceuse, elle n’hésite pas à investir de son temps, de son énergie et de son amour pour les animaux. « Malheureusement, il m’est impossible d’en faire une profession tout de suite par manque de financement ».

Ayant du mal à trouver des produits de beauté « vegan » « cruelty-free », elle décide de lancer sa propre ligne de gommage naturel, artisanal et 100 % « vegan ». Elle prend alors conscience que d’autres végétaliens comme elles souffraient du même problème.

C’est ainsi qu’elle se met à fabriquer elle-même ses propres gommages artisanaux à une échelle commerciale. Alors que son mari Salman se charge du « branding » et de l’emballage, elle s’est concentrée sur la production et le marketing de sa nouvelle marque qu’elle appelle « Scrub by Marie ».

Si au début, la promotion des scrubs se faisait de bouche à oreille, très vite les adaptes se sont multipliés et elle lance trois produits naturels à base de sucre roux, sucre, café, chocolat, huiles organiques telles que l’huile de coco ou macadamia et huiles essentielles de romarin et de l’eucalyptus, menthe et thé vert. Elle a aussi récemment lancé le savon noir, inspiré des hammams marocains en gommage ou comme un savon.