Attaque de rottweiler à Bon-Accueil - Le propriétaire : «J’ai peur de mon chien»

By Cedric Ramasawmy, Ashwin Kanhye O commentaire
Toory Lane

Après qu’un molosse a attaqué une sexagénaire le jeudi 5 janvier à Toory Lane, Bon-Accueil, la police a arrêté Pritiviraj Hulass, propriétaire du chien. Celui-ci s’était auparavant confié à l’Animal Welfare Unit.

« Kouma atas li, lisien-la gronie. Li bien solid pou so laz. Mo per li. » C’est ce qu’aurait déclaré Pritiviraj Hulass, propriétaire du rottweiler, aux membres de l’Animal Welfare Unit (AWU), placée sous l’égide du ministère de l’Agro-industrie. Samedi, ces derniers s’étaient rendus à Bon-Accueil pour une enquête approfondie. Le rottweiler et le berger allemand du commerçant ne sont pas enregistrés auprès de la Mauritius Society for Animal Welfare (MSAW).

Le rottweiler a été pris en charge par la MSAW après que le propriétaire du molosse ait refusé d’assumer la responsabilité de son chien. Pritiviraj Hulass a fait comprendre aux officiers de l’AWU qu’il a lui-même peur de son chien.

Il reviendra au magistrat de décider si le rottweiler doit être euthanasié ou pas. « En tant qu’organisme qui fait respecter la loi, on a pris en charge le molosse. Il convient de dire qu’il sera placé sous la responsabilité de la MSAW. Les vétérinaires donneront tous les soins nécessaires au rottweiler. C’est à la justice de décider de son sort », indique une source à la MSAW.

Négligence

Pritiviraj Hulass a été arrêté par la police de Brisée-Verdière le lundi 9 janvier après une déposition de la famille de la victime. Il a comparu devant le tribunal de Flacq le même jour sous une accusation provisoire de « causing wounds by negligence ». Ce commerçant de Bon-Accueil a retrouvé la liberté conditionnelle après avoir fourni une caution de Rs 5 000.


Trois agressions en un mois

Le jeudi 5 janvier, Mooneshwaree Beeharry (photo), âgée de 63 ans, a été agressée par les deux molosses de la famille Hulass alors qu’elle se rendait aux champs aux alentours de 8 heures. Grièvement blessée aux épaules, elle a été hospitalisée. Les deux chiens de race s’en sont pris à plusieurs personnes en 2016, dont trois du 5 décembre au 5 janvier.