Live News

Zones d’ombre autour de la mort d’Azmeer emmamdee : trois personnes arrêtées

Azmeer Emmamdee Azmeer Emmamdee aurait été agressé à un arrêt d’autobus.

Dans cette affaire, les proches réclament une exhumation du corps, estimant qu’il y a foul play. Ils rejettent la thèse d’une mort naturelle ; il s’agit, pour eux, d’un acte criminel. Depuis vendredi, trois personnes ont été arrêtées.

Azmeer Emmamdee, 48 ans, habitant rue Summatra à Port-Louis, admis le mercredi 16 octobre à l’hôpital Dr  A. G. Jeetoo, a rendu l’âme jeudi. Selon ses proches, Azmeer, souffrant de multiples maladies, vivait avec une pension d’invalide. Chaque jour, il quittait sa maison pour rejoindre ses amis au jardin de la Plaine Verte vers 13 heures et regagnait son domicile vers 18 heures. 

Dans une déposition consignée au poste de police de Plaine-Verte vendredi, Rookian Allyboccus, 67 ans, la mère de la victime, a fait une demande d’exhumation. Elle raconte le dernier parcours de son fils avant de mourir. 

Selon elle, en rentrant chez lui, mercredi vers 21 h 30, il souffrait de douleurs au ventre telles que ses proches ont décidé de le faire transporter à l’hôpital Jeetoo, où on l’a admis en salle d’observation.  

Le lendemain matin, Rookian va rendre visite à son fils et un infirmier lui laisse entendre qu’Azmeer souffre de gastro… mais quand elle retourne le voir dans l’après-midi, celui-ci a déjà rendu l’âme. Le médecin lui dit que son fils est mort d’un arrêt cardiaque à cause de complications dues à ses maladies. Croyant à une mort naturelle, elle ne demande pas d’autopsie et règle les formalités administratives. Azmeer est enterré le jour même à Riche-Terre.  

Au retour des funérailles, un ami d’Azmeer confie à ses proches qu’en réalité, il a été agressé par un groupe d’individus. Il lâche le nom des deux personnes qui l’ont frappé. Les proches décident alors de chercher les agresseurs. Vendredi matin, ils en capturent un et le remettent à la police de Plaine-Verte, qui arrête ensuite deux autres personnes. Les trois individus sont inculpés provisoirement de « larceny by more than two in number » : ils avaient agressé Azmeer dans le but de le voler. 

Ses proches réclament une nouvelle enquête : Azmeer a été agressé devant l’arrêt de bus du Square Khadafi et les policiers comptent visionner la caméra CCTV du bus. Son corps pourrait être exhumé la semaine prochaine.  

La CID de Port Louis Nord poursuit l’enquête, sous la supervision du SP Basoodep.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !