Live News

Zone rouge : des habitants de Vallée-Pitot expriment leur colère dans la rue

Atmosphère lourde à Vallée-Pitot, à 22 heures, ce lundi 7 juin. Des projectiles ont été lancés sur des fourgons de la Special Mobile Force après que les forces de l'ordre ont déployé un fort contingent de véhicules de cette unité aux abords du Champ de Mars. L'incident a eu lieu à la route Militaire.  

Plus tôt, des habitants du faubourg et de Plaine-Verte étaient descendus dans la rue Magon peu après 20 heures pour exprimer leur colère. Enlevant des barrages policiers, ils ont réclamé que Vallée-Pitot soit retirée de la zone, comme initialement prévu par les autorités. Ce, avant que la décision officielle de maintenir le statut de zone rouge ne tombe à 21 h 40.  

Vallée-Pitot est en zone rouge depuis deux semaines pour empêcher la propagation de Covid-19. Et la période en zone rouge devait expirer à 20 heures ce lundi. Sauf que les autorités à ladite heure n'avaient toujours pas émis de confirmation si Vallée-Pitot serait maintenue en zone rouge ou non. Des habitants exaspérés sont descendus dans la rue pour exprimer leur colère. Finalement, c’est aux alentours de 21 h 40 que le ministère de la Santé a émis un communiqué confirmant que Vallée-Pitot resterait bel et bien en zone rouge. Selon la Government Gazette, cette région le sera jusqu’à 20 heures lundi prochain, 14 juin.

Les députés travaillistes Shakeel Mohamed, Osman Mahomed, Ehsan Juman, Farhad Aumeer, ainsi que le député mouvement militant mauricien Reza Uteem sont descendus sur le terrain pour tenter de calmer les esprits.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !