Faits Divers

Zafira Ameer, épouse de Peroomal Veeren : «Mujahid ti vinn get mwa pou al kokin» 

Zafira Ameer et ses complices.

Zafira Ameer, l’épouse de Peroomal Veeren, a été arrêtée dans l’après-midi du jeudi 11 avril à Vallée-Pitot. Elle est passée aux aveux concernant le cambriolage de deux coffres-forts dans une maison de sa localité. Face aux enquêteurs de la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Nord dans la journée du vendredi 12 avril, Zafira Ameer a donné une version détaillée des faits. Tout d’abord, elle a révélé que le suspect Sheik Mujahid Putaroo est venu la voir pour l’informer d’un plan visant à commettre un cambriolage dans la région de Vallée-Pitot.  « Mujahid ti vinn get mwa pou al kokin », a laissé entendre Zafira Ameer aux hommes de l’ASP Kailash Dussoye.

Le cambriolage s’est déroulé dans la journée du mercredi 10 avril au domicile d’un commerçant. Les voleurs sont repartis avec un impressionnant butin composé de devises  étrangères et de bijoux d’une valeur allant jusqu’à Rs 1 million. Une quantité d’héroïne dissimulée dans 13 colis de papier aluminium a été découverte sur le suspect Mujahid Putaroo. Une somme d’environ Rs 100 000 a aussi été retrouvée dans le même sac.

Mujahid Putaroo, interrogé à son tour, a avoué sa participation au vol. Il a expliqué que l’argent récupéré en sa possession était sa part du magot. Il a également révélé aux limiers de la CID avoir acheté 13 colis de drogue, précisément de l’héroïne, valant environ Rs 10 000 avec une partie de l’argent. Mujahid a raconté avec précision comment, avec ses compères, il a mis au point le plan du cambriolage de la maison du commerçant.

Dans la journée du vendredi 12 avril, Zafira Ameer et ses quatre complices présumés, Asiffuddin Assenally, Farshad Fatally, Mujahid Sheik Putaroo et Shehzad Korimbacus, ont été traduits devant la justice. Ils ont fait l’objet d’une inculpation provisoire de vol, avant d’être reconduits en cellule policière à des fins d’enquête. Une charge de possession de drogue a aussi été retenue contre le suspect Mujahid Putaroo. L’enquête de la CID de Port-Louis Nord devrait connaître d’autres développements dans les jours à venir, laisse-t-on entendre dans les milieux des enquêteurs. On apprend que d’autres complices éventuels pourraient être inquiétés.