Interview

Yashveer Takoordyal, responsable marketing de Freelance Distributors : «Subana va changer de Business Model»

Yashveer Takoordyal,

Yashveer Takoordyal, responsable marketing de Freelance Distributors, aborde, dans l’entretien qui suit, les projets de la compagnie Subana spécialisée dans la fabrication de biscuits. Un secteur où la concurrence est rude et où l’amateurisme n’a pas sa place.

Comment se porte actuellement la société ?
Elle se porte bien et brasse un chiffre d’affaires de Rs 30 millions. Subana est devenu un produit végétarien et on a diversifié notre offre. En 2016, quatre nouvelles références - Marie, Kris, Petit Beurre et Morning Tea - sont commercialisées sur le sol mauricien. À ce jour, la société compte 15 variétés de biscuits qui sont vendues dans tous les supermarchés à travers l’île. Aujourd’hui, Subana fabrique 50 tonnes de biscuits mensuellement. Concurrence oblige, pour se diversifier, nous misons beaucoup sur la qualité de la production et sur l’emballage qui, lui, évoque l’histoire de Maurice.

Vous avez récemment fait de nouveaux investissements. Dans quel but ?
On a investi Rs 10 millions dans les matériaux d’emballage et dans la mécanisation afin de préserver l’environnement de notre pays. Le but de cet investissement est de nous permettre d’être plus productif et compétitif à long terme.

Quels sont vos projets ?
Subana va changer de business model. On préfère avoir recours à l’outsourcing contract manufacturing. Comme la main-d’œuvre et les ingrédients importés sont chers, notre enseigne s’est mise en contact avec les fabricants indiens en vue d’obtenir un produit de qualité supérieure à celle qu’elle livrait auparavant. Ce qui permet à notre enseigne de faire face à un marché ultra concurrentiel. Une telle exigence assure des produits de qualité à meilleur prix. De plus, la marque a récemment fait l’objet d’un relooking complet.