Faits Divers

Yannick victime d’un délit de fuite mortel - Le chauffeur : «J’étais paniqué et effrayé»

Yannick Stéphane Dumazel. Yannick Stéphane Dumazel.

«  Mo kamion finn gagn enn debalansman e mo pa kone kouma finn tape. J’étais paniqué et effrayé. C’est la raison pour laquelle j’ai pris la fuite. » Telles ont été les explications données à la police par Nicolas Julien, 35 ans, pour expliquer sa fuite après l’accident de la route survenu dimanche à Bambous. Il était au volant d’un camion lorsqu’il a mortellement renversé Yannick Stéphane Dumazel (24 ans) un habitant de Camp-Levieux qui, lui, roulait à moto.

La victime a été traînée sur plus de dix mètres et elle s’est retrouvée coincée entre les roues du camion. Tout de suite après l’accident, Nicolas Julien, et l’aide-chauffeur, ont pris la poudre d’escampette, abandonnant le camion sur les lieux. Ce sont les sapeurs-pompiers qui ont dû intervenir pour dégager le corps du jeune homme.

L’autopsie pratiquée lundi par le chef du département médico-légal, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a attribué le décès à des multiples blessures.

Nicolas Julien s’est présenté au poste de police de Bambous en compagnie de Me Bala Mukan.

Après son interrogatoire, il a été placé en détention. Il comparaîtra devant le tribunal de Bambous ce mardi pour son inculpation.

L’enquête policière se poursuit sous la supervision du chef inspecteur Jaunky.