People

Yan Hookoomsing : un écolo intransigeant

Yan Hookoomsing

Yan Hookoomsing est connu pour son engagement pour le développement durable. Il a plusieurs fois été sur le front de guerre pour défendre cette cause qui lui tient à cœur. Véritable militant écologique, c’est un amoureux de la nature.

Yan Hookoomsing, écologiste aime se retrouver dans la nature. Il est d’ailleurs friand de petites balades à pieds au grand air. Ce militant écolo ne cache pas son admiration et sa fierté. « Maurice a une magnifique nature. Il est de notre devoir de la protéger. C’est notre héritage pour les générations futures », lance-t-il.

Depuis toujours, la nature est sa façon de se ressourcer. Toutefois, il y a quinze ans, il est devenu un activiste pour la défendre. « Il y avait un projet pour la construction d’une autoroute dans le Sud-Est. La Vallée de Ferney qui a une faune et une flore exceptionnelles allait être détruite. Mais on a pu la sauver », dit-il fièrement.

En effet, avec un groupe d’amis, ils ont créé le groupe Nature Watch et sont montés au créneau pour protester contre ce projet. Ainsi démarre son combat écologique. Il a encore fait parler de lui lors des contestations du projet CT Power et les centrales à charbon.

Par la suite, encore une fois avec des amis, il a mis sur pied le mouvement Aret Kokin Nu Laplaz. « Les citoyens de Maurice ont droit à un avenir meilleur. Les autorités doivent respecter cela et non pas mettre leur intérêt en avant au lieu de celui du peuple », fait-il ressortir.

Outre son engagement écologique, Yan Hookoomsing est une personne simple qui aime les petits plaisirs de la vie. Il aime la musique et joue de la batterie. Il pratique le foot et fait de la plongée en apnée.

Coup de cœur

Rodrigues, petit joyau et le courage des Chagossiens

Rodrigues

J’ai deux coups de cœur. Le premier c’est Rodrigues qui est une inspiration pour Maurice. Dans la marée noire qu’est la République de Maurice, cette île est une lumière. Surtout en termes de développement durable. Longtemps, les Mauriciens se sont moqués des Rodriguais. Aujourd’hui, la donne a changé. Ce sont les Rodriguais qui ont de quoi se moquer des Mauriciens. Ils ont une dignité extraordinaire. Sans oublier qu’ils sont avant-gardistes. Rodrigues est une île écologique. Elle a su garder son authenticité et respecte la nature. Il n’y a pas de déchets et le plastique est banni. Les Rodriguais ont une manière de vivre. Certains touristes préfèrent aller à Rodrigues plutôt que de venir à Maurice.

Mon autre coup de cœur, c’est le courage des Chagossiens. Malgré tout ce qu’ils ont traversé, ils gardent la tête haute et ont persévéré. Même si c’est une lutte entre David et Goliath, ils n’ont pas jeté les armes. Bien au contraire ils ont tenu tête au Royaume-Uni et à l’Amérique. Les activistes comme Olivier Bancoult et les autres ont gardé la flamme vivante. Aujourd’hui, c’est une victoire éclatante pour Maurice. Cet exemple donne du courage aux activistes.

Coup de blues

Maurice n’est plus un modèle

Auparavant, il ne passait pas un jour sans que Maurice soit cité comme exemple que ce soit au niveau du monde ou de l’Afrique. Tel n’est plus le cas. Maurice n’est plus un modèle. On est en train de reculer alors qu’on était en avance. On n’est plus le tigre de l’océan Indien comme le disaient certains. À cause des dirigeants politiques, l’avenir de Maurice prend un sale coup. Les grands secteurs de notre économie comme le textile, le sucre et le tourisme s’essoufflent. Il n’y a pas de secteurs émergents. Mon coup de blues est que durant les consultations prébudgétaires, la société civile fait des propositions qui ne sont pas prises en considération hélas ! Je suis triste pour Maurice. Notre développement faramineux des années 2 000 est loin derrière nous. On était sur le sommet de la vague. En quinze ans, nos acquis ont été gaspillés.

Coup de gueule

Promesses non tenues

Le mépris et les mensonges des dirigeants politiques que la population doit accepter. L’alliance Lepep avait présenté un manifeste électoral extraordinaire avec douze commandements. Le peuple a cru en elle. Or, si je prends le développement durable, aucune des promesses n’a été tenue bien que le Premier ministre d’alors, ministre Mentor aujourd’hui, clamait parole donnée parole sacrée. Toi le peuple, tu dois comprendre. Tu as été berné ! Mais tout cela est normal. C’était la même chose avec le gouvernement de Navin Ramgoolam. Entre les scandales et les frasques, on aura tout vu. Ils n’ont point de considération pour la population.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor