Politique

Xavier-luc Duval : «Vishnu Lutchmeenaraidoo doit des explications»

Le leader du Parti mauricien social démocrate (PMSD) est revenu dans les grandes largeurs sur la démission de Vishnu Lutchmeenaraidoo en tant que ministre des Affaires étrangères et député de la circonscription no 7 (Piton/Rivière-du-Rempart). Xavier-Luc Duval lui demande de vider son sac.

«Il ne peut pas se retirer de la sorte. » C’est ce qu’a déclaré Xavier-Luc Duval, commentant le départ précipité de l’ancien élu de la circonscription no 7. Lors de sa rencontre hebdomadaire avec la presse, le samedi 23 mars à Port-Louis, le leader du PMSD a réclamé des explications. « Vishnu Lutchmeenaraidoo doit des explications à la population. Il doit des explications à ses mandants, qui l’ont fait élire. C’est inacceptable qu’il reste dans le silence. Il sera condamné par l’Histoire », a-t-il dit.

élaborant sur la démission de Vishnu Lutchmeenaraidoo, le leader de l’opposition a privilégié la tenue de législatives générales plutôt qu’une élection partielle dans la circonscription no 7. Il s’en est pris au Chief Whip du gouvernement, Bobby Hurreeram, qui a annoncé une partielle. « Un ministre a démissionné et voilà qu’un bouffon a fait son apparition... Celui qui veut organiser une partielle à quelques mois des élections générales mérite enn sertifika fou. »

Le leader des bleus a annoncé une rentrée parlementaire « chaude » en affirmant que ses Private Notice Questions (PNQ) étaient déjà prêtes. Il a demandé aux membres de l’opposition de rester vigilants à l’aube des élections générales. Il a également annoncé qu’il préparerait un dossier sur le tandem Nando Bodha/Daniel Raymond. Selon lui, le projet Metro Express a déjà accumulé un mois de retard.

Pour Xavier-Luc Duval, l’ancien ministre des Affaires étrangères a « confirmé » que le gouvernement était en faillite économique. « Il a subi une série d’humiliations. Puis, il a eu un sursaut de dignité. Il vient confirmer que son propre gouvernement est en faillite économique, ce que le PMSD a dénoncé pendant ces derniers mois. Nous sommes en état d’urgence économique. » Selon lui, l’économie du pays va de mal en pis. Il a évoqué une « dégringolade » dans le secteur textile, la « mort » de l’offshore vis-à-vis de l’Inde, la « faillite » du secteur cannier et la « décroissance » dans le tourisme qui, selon ses propos, affichera pour le troisième mois consécutif une décroissance de 2 %.


«C’est naturel que le PMSD fasse une alliance»

Commentant les activités politiques, Xavier-Luc Duval a affirmé que son parti travaillait déjà dans les 20 circonscriptions et qu’il finaliserait son programme prochainement, tout en espérant un redécoupage électoral. Interrogé sur les jeux d’alliances, le leader du PMSD a confirmé que son parti serait dans une alliance aux prochaines élections. « C’est naturel que le PMSD fasse une alliance. Nous ne sommes pas hypocrites. » à une question de la presse sur le choix du PMSD concernant le parti avec lequel il ferait alliance pour les prochaines échéances, Xavier-Luc Duval a lâché ceci : « Mo repons se pa reponn. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation