Live News

Xavier-Luc Duval : «Un budget qui a ignoré les conseils de la Banque mondiale et du FMI»

Les membres de l’Alliance de l’Espoir, regroupant le Parti mauricien social-démocrate (PMSD), le Mouvement militant mauricien (MMM), Nando Bodha et le Reform Party ont animé un point de presse ce soir, vendredi 11 juin, suite à la présentation du Budget 2021/2022.
Xavier-Luc Duval, Paul Bérenger, Nando Bodha et Roshi Bhadain ont, tour à tour, commenté les mesures annoncées par le ministre des Finances, Renganaden Padayachy. 

Budget rempli de mensonges 

Xavier-Luc Duval parle d’un budget qui a « ignoré » les conseils de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI). Le leader de l’opposition affirme que c’est un budget « rempli de mensonges, de faux projets et de fausses promesses ».  « Labank mondyal inn emet dans so World Economic Review, inn prevwar krwasans de selman 3,6 % pour Moris pou lane 2020/2021 alor ki minis finans finn prevwar 9 % pour lane finansyer 2021/22. Ena enn 'discrepancy enorm' » a déclaré Xavier-Luc Duval. La dette et l’inflation ont été faussées estime le leader du PMSD. Ce dernier affirme, en tant qu'ancien ministre des Finances, que « c’est un budget qui confirme le déclin économique futur du pays ». 

 Paul Bérenger : « On n’avait pas droit à l’erreur dans ce Budget » 

Paul Bérenger, leader du MMM, a déploré la façon dont le Budget 2021/2022 a été présenté. « Moody’s a revu à la baisse la note de Maurice. Couplé à cela, il y a le rapport du FMI et le rapport de la Banque Mondiale. On n’avait pas droit à l’erreur dans ce Budget. Me se enn lokazyon kompletman rate », a-t-il indiqué. Le Leader du MMM a ajouté que ce Budget était l’occasion pour le gouvernement de dire la vérité à la population. « Il fallait dire que la relance de l’économie ne sera pas facile, à commencer par le secteur du tourisme. Nou lekonomi inn tase », a-t-il dit. 
Le Budget 2021/2022 était, pour Paul Bérenger, une occasion d’annoncer des reformes. Il a aussi déploré le manque de certains chiffres notamment le taux de l’inflation, le chômage, le déficit budgétaire et la dette publique. 
À une question de la presse, Paul Bérenger s’est demandé si les touristes européens accepteront de séjourner dans un seul hôtel pour deux semaines. « Il faut revoir cette mesure. Se enn konfizyon total », a-t-il conclut.

Manque de responsabilité du ministre des Finances 
 
Le député indépendant, Nando Bodha, évoque un « manque de responsabilité » du ministre des Finances face aux enjeux de l’avenir et des générations futures. « Pa pe pran an kont tou bann gran defi.  Pena relans. Pena reform. Pena riger ». 
L’ex-secrétaire du Mouvement socialiste militant estime qu’il nous faut des mesures « audacieuses » pour relancer les secteurs du Tourisme, textile et financier. 

 Roshi Bhadain : « Enn bidze sort dan enn 'Microwave case' » 

Roshi Bhadain, leader du Reform Party, trouve que le Budget 2021/2022 est répétitif, que c'est « enn bidze sorte dan enn 'Microwave case' ». Il a cité l’exemple du réservoir de Rivière-des-Anguilles, l’extension de la ligne du métro jusqu’à Réduit et le projet de logement social. « Mo pa trouv narien kote manifaktirye. Nou analiz bann siff ek fer plis komenter apre », a-t-il poursuivi. Toutefois, il déplore d'ores et déjà un « manque de visibilité économique ». Et de trouver que le présent Budget a un côté populiste.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !