Live News

Xavier-Luc Duval : « Un budget populiste et dangereux pour l’avenir, marke garde »

« La Covid-19 a donné le coup de grâce à des secteurs économiques. On avait besoin d’un budget sérieux, qui relance l’économie. Mais celui-ci était frivole. Et c’est grave ». C’est ce qu’a déclaré Xavier-Luc Duval, ce samedi 6 juin. Le leader du Parti mauricien social démocrate (PMSD) est revenu sur des mesures budgétaires lors d’une conférence de presse, ce matin. Il parle d’un budget qui ne tacle pas les vrais problèmes économiques du pays. Ce budget, avance-t-il, ne répond pas aux impératifs du moment dont, au premier chef, la préservation de l’emploi. Il dit s’attendre à des mesures concrètes pour contrer le chômage, surtout en cette période de crise liée à la Covid-19

« Sa bidze la li kondamn nou a refer apel a la bank santral…nou detrwir valer roupi. Nou pe rant dan inflasion galopant. La plus grande attente de la population portait sur le chômage. Au lieu d’élaborer plus sur ce fléau, le ministre des Finances a annoncé une allocation de Rs 5 100 pour ce qui est du chômage technique. Pas plus de détails sur les critères de ce financement. Nous sommes restés sur notre faim. C’est un budget populiste et dangereux pour l’avenir. Marké gardé », prévient Xavier-Luc Duval. 

Le leader du PMSD dit être également déçu des mesures préconisées pour le secteur touristique dans le budget. Il préconise, de son côté, une vaste campagne pour l’hôtellerie. « On n’aura pas besoin d’une vaste campagne de promotion mais de la rénovation d’hôtellerie et du pays. C’est le moment rêvé avec six mois de répit. On doit prêter des fonds aux hôtels pour pouvoir se rénover extraordinairement, revoir notre nightlife, replanter, faire du nettoyage, offrir un vaste programme de formation aux employés d’hôtels. Six mois après, ce sera une île Maurice touristique…lerla nou kapav market nou prodwi. Mais on a diminué le budget pour le nettoyage et celui pour des infrastructures touristiques. C’est grave », déplore le leader des bleus. 

Xavier Luc Duval n’a également pas mâché ses mots sur le partenariat commercial du gouvernement avec le Liverpool Football Club (LFC) pour la promotion de la destination Maurice. « Pa kone si minis la in tombe lor so la tet kan li ti marse ? Rs 375 millions pou li atase ar club la. (…) Ce gaspillage d’argent indique la tête chavire lorsqu’on reçoit gratuitement de l’argent de la Banque centrale», fustige le leader du PMSD. Selon lui, « ti kapav tir TVA lor restauran kot pou ena somaz massif ek bes electricite ek delo pou ban lotel dan sa period la ». Et d’ajouter, « aucune réforme structurelle n’a été mentionnée dans le secteur du textile. Idem pour celui de l’agriculture ». 

Rs 15 000 aux policiers et personnels médicaux : « cadeau empoisonné »

«  Une prime de Rs 15 000 aux policiers et au personnel hospitalier pour leur engagement et dévouement dans la lutte contre la pandémie de Covid-19? Mais ils sont très en colère. Pe koup zot sick leave. C’est un cadeau empoisonné qu’on leur offre. Je demande à ce que leur sick leaves soient rétablis. N’oublions pas qu’il y avait des éboueurs, les personnels des supermarché aussi parmi les ‘frontliners’. Je demande à ce que le National Solidarity Fund soit utilisé prioritairement pour récompenser les frontliners ainsi que des employés du secteur privé qui ont travaillé en cette période », a conclu Xavier-Luc Duval.

Mélanie Clémentine-Juliette/ Preity Ramessur-Bhoyroo

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !