Actualités

Xavier-Luc Duval, leader de l’opposition : «Le judiciaire ne croit pas en l’indépendance de l’Icac»

Xavier-Luc Duval Le leader de l’opposition s’insurge contre le fait qu’il n’y a pas eu de consultations entre le gouvernement et le judiciaire.

« Le judiciaire ne fait  pas confiance à l’Independent Commission Against Corruption (Icac) et ne croit pas en son indépendance ». C’est ce qu’a soutenu en substance le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, mardi, au Parlement. Il a ainsi attribué les craintes du judiciaire au « manque d’indépendance de l’Icac» avec la possibilité d’avoir du « black mail ».

Xavier-Luc Duval s’est aussi demandé pourquoi ce n’est que maintenant que le judiciaire fait entendre ses récriminations. « Quelle consultation le gouvernement a-t-il eue avec le judiciaire et quel respect envers cette institution avant de venir de l’avant avec la version originale de la Declaration of Assets Act 2018 ? », a-t-il avancé.

Il trouve que s’il y avait eu des consultations convenables au départ, cela aurait permis d’éviter ce qu’il a qualifié de « désordre » provoqué par la prise de position des membres du judiciaire. Cela en refusant de déclarer leurs avoirs à cette institution, obligeant ainsi le Premier ministre à venir de l’avant avec des amendements à l’Assemblée nationale. Selon le leader de l’opposition, s’il y avait eu des consultations suffisantes, le judiciaire aurait eu le temps de faire part de ses récriminations et éviter au chef juge de faire des déclarations dans les médias. « Il est clair qu’avec cette situation que les consultations nécessaires n’ont pas été faites, ce qui a nécessité des amendements en toute urgence au nouveau projet de loi », a-t-il dit.

Le leader de l’opposition s’est aussi interrogé sur les raisons qui font que les membres du judiciaire ne souhaitent pas faire la déclaration de leurs avoirs à l’Icac et ne comprend pas pourquoi les parlementaires et tous ceux concernés par cette loi doivent le faire. « S’il y a un problème avec l’Icac, il doit être réglé », a soutenu Xavier-Luc Duval. Il a souhaité que l’on vienne de l’avant avec une institution suffisamment crédible envers laquelle les membres du judiciaire pourront déclarer leurs avoirs.

En dépit des amendements qui doivent être apportés concernant la déclaration des avoirs, le leader de l’opposition a souhaité que la nouvelle loi soit en vigueur avant les prochaines élections générales. « Je suis prêt à faire la déclaration de mes avoirs à la fin du mois d’août, je ne vois pas pourquoi il faut repousser la date de la soumission de la déclaration des avoirs » a aussi soutenu Xavier-Luc Duval.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective