Magazine

Workshop au Palm Hotel : Flash sur les maquillages artistiques des catwalks sud-africains

Photo souvenir avec les modèles.

Une cinquantaine de ‘make-up artists’ mauriciens se sont donnés rendez-vous lors d’un workshop de trois jours, du 28 au 30 octobre, au Palm Hotel de Quatre-Bornes. Organisé par Kryolan Mauritius, l’invitée de marque était Aldytha Da Silva, première dauphine de Mrs South Africa 2016.

Pour cette seconde édition, Fathima Mungroo, sud-africaine et directrice de Kryolan Mauritius, et Shazia Oozeerally ont fait les choses en grand. Plus d’une cinquantaine de professionnelles s’étaient enregistrées pour venir découvrir les nouvelles techniques de 2020, les dernières tendances ‘make-up’ et surtout rencontrer Aldytha Da Silva, première dauphine de Mrs South Africa 2016, également représentante de la marque en Afrique-du-Sud. 

« C’était un véritable succès et elles sont reparties comblées et la tête pleine de nouvelles idées créatives qu’elles pourront reproduire lors de leurs prochains ‘fashion shows’, défilés ou auprès de leur clientèle », indique Shazia.

Lors de ce workshop d’une durée de trois jours, divers ateliers de maquillage ont été mis en place concernant les défilés de mode et les maquillages artistiques. « Fathima, Aldytha et moi-même avons fait des démonstrations de maquillage aux tendances sud-africaines. Aldytha nous a appris les ‘make-up’ légers et naturels réalisés lors des catwalks et les maquillages artistiques très en vogue lors des défilés en Afrique-du-Sud », souligne-t-elle. 

Dignes de James Cameron…

Issu des tendances africaines mélangées avec un style à l’Avatar, on retrouve un mouvement hors du commun parmi ces ‘make-up’ dignes de James Cameron. « Les couleurs, le genre et les bijoux en perles aux couleurs de l’Afrique-du-Sud relèvent à coup sûr un maquillage. C’était vraiment une expérience enrichissante tant au niveau culturel qu’artistique ». En sus de ce genre de maquillage, le thème de la mariée a été abordé par Shazia et Fathima. Ce sont les styles européen et indien qui ont primé lors de ce workshop. 

« Nous nous sommes bien sûr accommodés à notre culture mauricienne avec des thèmes que nos ‘make-up artists’ ont l’habitude de traiter avec leur clientèle. Nous avons abordé la méthode ‘air brush’ à l’aide d’un pistolet à air pour l’application du fond de teint qui est devenu un incontournable du maquillage des défilés et ‘photoshoots’. »  

Échange interculturel Maurice-Afrique du Sud 

Enfin, Fathima Mungroo salue le professionnalisme des ‘make-up artists’ mauriciens. « Cette seconde édition a été une grande réussite. Il n’y a pas que les professionnelles qui en sont ressorties enrichies car nous aussi, nous avons pu apprendre d’elles ». Ce workshop, ajoute-t-elle, a été un échange interculturel entre Maurice et l’Afrique-du-Sud où des nouvelles techniques professionnelles en provenance de l’Allemagne ont été partagées. « J’ai pu constater que nous avons des jeunes motivées qui ont soif d’apprendre. Ce qui me permet de conclure que le métier de ‘make-up artist’ à Maurice a du potentiel et de l’avenir. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019