Live News

Wakashio : «Un impact environnemental potentiellement grave», selon BBC Afrique  

A Petit Bel-Air, Mahébourg, des mangroves sont frappées par la pollution provoquées par le fioul qui s'est échappé du bateau échoué Wakashio.

« Ce n'est pas la taille du déversement qui est la plus alarmante - c'est l'emplacement lui-même qui menace de laisser un impact environnemental potentiellement grave ». C’est ce qu’on peut lire dans un article de BBC Afrique, paru son site le mercredi 12 août, ayant pour titre « Marée noire à Maurice : pourquoi l'impact environnemental pourrait être si grave ».

L’auteur de cet article, Navin Singh Khadka, a sollicité l’avis des experts, sur le naufrage du Wakashio sur les récifs de Pointe-d’Esny le 25 juillet dernier.  «La quantité de pétrole qui a été déversée est relativement faible par rapport aux grandes marées noires que le monde a connues dans le passé, mais les dégâts que cela causera seront énormes, disent les experts », peut-on lire.  

Selon l’auteur, le déversement d’huile lourde s’est produit à proximité de deux écosystèmes marins protégés et de la réserve du parc marin de Blue-Bay qui, selon lui, est «une zone humide d’importance internationale». 

L'article indique que «le milieu marin mauricien compte 1700 espèces dont environ 800 types de poissons, 17 espèces de mammifères marins et deux espèces de tortues, selon la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique».

Un ancien stratège de Greenpeace, Mokshanand Sunil Dowarkasing, qui a été sollicité par l’auteur de l’article, estime-lui que le vent et les courants d’eau «n’aident pas». «Ils transportent le pétrole vers les zones qui ont des écosystèmes marins vitaux», a-t-il déclaré, à la BBC.  

Le Dr Corina Ciocan, maître de conférences en biologie marine à l'Université de Brighton estime, pour sa part, qu’«il reste très peu de telles zones marines avec une biodiversité aussi riche sur la planète». Selon elle, un déversement de pétrole comme celui-ci aura un impact sur «presque tout». Et d’ajouter qu’il y aura également des composés solubles de l'huile qui se dissoudront dans l'eau, une couche de mousse sous la surface de l'eau, puis des résidus très lourds sur le lit - de sorte que tout l'écosystème marin sera affecté», prévoit l’experte. 

Un autre expert, le professeur Richard Steiner, conseiller international en matière de déversement de pétrole et biologiste marin en Alaska, aux États-Unis estime, lui,  que «les hydrocarbures toxiques libérés par le pétrole déversé blanchiront les récifs coralliens et ils finiront par mourir». 

L’article fait aussi mention  d’une enquête des autorités mauriciennes, pour savoir pourquoi le Wakashio s’est rapproché des côtes mauriciennes, car selon l’auteur, «la raison pour laquelle le navire est venu si près du lagon, n'est pas claire».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !