Live News

Wakashio : reprise des travaux de la Court of investigation avec l’audition de l’ex-Port Inspector de la MPA

Le capitaine Alan Stephen

Ce sont les paroles d'un homme d'expérience qui ont été entendues aujourd'hui. Les travaux de la Court of Investigation sur le naufrage du MV Wakashio ont repris ce mardi 18 mai, après plus de deux mois. C'est le capitaine Alan Stephen qui a été appelé ce matin. Il a été un ancien Port Inspector de la Mauritius Ports Authority. 

Alan Stephen été interrogé par l'ancien juge puîné Abdurrafeek Hamuth, assisté de Jean Mario Geneviève, ingénieur maritime et expert maritime, et de Johnny Lam Kai Leung, expert maritime. L’assistant solliciteur général, Me Rajkumar Baungally, le représentant du Directeur des poursuites publiques (DPP), Ricky Bhookhun, ainsi que les avocats Ilshad Munsoor et Amira Peeroo étaient aussi présents. 

L'ancien Port Inspector de la Mauritius Ports Authority est revenu sur la chronologie des événements lors du naufrage du MV Wakashio dans la nuit du 25 juillet 2020. Il a soulevé plusieurs questions, notamment qui était officier de la National Coast Guard (NCG) qui vérifiait l'Automatic Identification Satellite System, s'il s'agissait d'un officier d'expérience ou encore, vu que le capitaine du navire ne répondait pas, s'il a utilisé un projecteur du type lampe Aldis. Selon lui, les autorités compétentes auraient déjà dû installer des bouées après le naufrage du MV Benita.

Alan Stephen a aussi souligné qu'après un naufrage d'un navire, le capitaine doit envoyer un rapport à la NCG et le ministère de l'Environnement pour les prévenir qu'il y a du fioul dans le navire. « Je doute que ce capitaine l'ait fait. Les experts locaux ont peut-être fourni des informations qui ne sont pas correctes. Il y a eu peut-être négligence de la part des autorités », a-t-il ajouté.

 

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !