Live News

Wakashio : il faut attendre le rapport de l’enquête préliminaire avant de pouvoir mettre en place une instruction judiciaire, dit Maudhoo

Il faut attendre le rapport de l’enquête préliminaire sur le naufrage du Wakashio avant de pouvoir mettre en place une instruction judiciaire (« Court of investigation »). Précision du ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo, lors de la Private Notice Question (PNQ), ce mardi 11 août, à l’Assemblée nationale. 

Ce n’est qu’après avoir reçu le rapport de cette enquête, présidée par le capitaine Coopen, qu’une instruction judiciaire pourra être désignée, en consultation avec le Premier ministre, a indiqué Sudheer Maudhoo.

La PNQ était axée sur le navire naufragé Wakashio, qui a provoqué une catastrophe écologique après que du fioul s'est échappé d'une brèche dans sa coque.

Le rapport est attendu très prochainement, a indiqué Sudheer Maudhoo.

Pourquoi les autorités n’ont-elles pas réagi promptement, a voulu savoir le leader de l’opposition. 

L'assistance ne peut avoir lieu qu'après qu’un agrément de sauvetage est signé entre le propriétaire et l'équipe  de sauvetage, indique le ministre de la Pêche. Sudheer Maudhoo a également évoqué le mauvais temps. 

Arvin Boolell est passé à  l'offensive, demandant au ministre de la Pêche depuis quand les autorités avaient pris connaissance que le navire pouvait se briser. « Le 6 août au matin », a répondu le ministre. 

Arvin Boolell, vraisemblablement agacé par les réponses de Sudheer Maudhoo, et furieux lors de la PNQ, a réclamé la démission de ce dernier ainsi que celle du ministre de l’Environnement, Kavi Ramano.

La tranche allouée à la PNQ s’est terminée sur cette requête d’Arvin Boolell : la mise sur pied d’une commission d’enquête.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !