Live News

Wakashio : «Bato la kapav koup en deux kouma Titanic», dit Edmond, un pêcheur

À Pointe-d’Esny, les pêcheurs sont angoissés. Nombreux d’entre eux se sont rendus sur la plage pour voir ce qui se passe avec le Wakashio qui a échoué sur cette partie de la côte depuis 13 jours. 

Le ministère de l'Environnement a émis un communiqué pour confirmer que l’huile s’échappe du vraquier. Pour Edmond Bertrand, «na pena aukenn solisyon pou kapav tir bato la depi la ». 

Ce pêcheur âgé de 67 ans, originaire de Cité La Chaux, Mahébourg, compte une cinquantaine d'années dans le domaine. 

Selon ses analyses, le vraquier, Wakashio pourrait connaître le même sort que le Titanic. 

« So parti deryer in fini rant amba la mer. So o milie in tase. Ek so devan, dan vid. Li pe apandan. Si geyn enn move la mer, li kapav koup en deux kouma Titanic », estime Edmond Bertrand. 

Ce pêcheur chevronné est également d’avis que les remorqueurs déployés pour libérer le MV Wakashio des récifs ne pourront pas le renflouer. « Lin deza fini koule. Je ne crois pas que les remorqueurs pourront le remettre à flots. Monn fini met paryaz avec ban kamarad- enn kes la bwason. Si vremem banla tir sa bato la, mo pey enn kes la bwason-nimport ki pri sa ete, pou zot », confie le sexagénaire. 

Alain Donat, le directeur du shipping, a affirmé dans une déclaration faite sur Radio Plus à la mi-journée de ce jeudi 6 août, que du carburant s’échappe du vraquier Wakashio. Il a également affirmé qu’une réunion de crise a lieu en ce moment. Les experts néerlandais et les autorités mauriciennes sont à pied d’œuvre depuis ce matin.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !