Live News

Voyageurs de retour de l’Inde : deux cas importés de dengue recensés cette semaine

dengue

Une campagne de démoustication s’est tenue dans deux localités suite à deux cas importés de dengue qui ont été enregistrés cette semaine. Il s’agit de deux Mauriciens de retour de voyage en Inde. Ils ont été admis dans deux cliniques privées.

De retour de voyage en Inde, deux Mauriciens ont été admis dans deux cliniques privées des Plaines-Wilhems. Peu de temps après leur arrivée en début de semaine, ils ont montré les premiers symptômes de la dengue, notamment une forte fièvre. L’un habite dans le Sud et l’autre dans les Plaines-Wilhems. Ce qui porte à trois le nombre de cas importés de dengue recensés depuis le début de l’année.

Selon une source proche du dossier au ministère de la Santé, toutes les mesures sanitaires ont été prises. Une campagne de fumigation a été enclenchée dans la région des patients et aux alentours des cliniques. Un exercice de dépistage a aussi été conduit auprès de leurs proches et des habitants de leur localité. L’objectif est d’assurer que personne d’autre ne présente des symptômes de dengue : forte fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, nausée et vomissements, entre autres. Ces signes apparaissent dans les quatre à sept jours suivant la piqûre de moustique.

Pas de vaccin

L’Inde, le Sud-Est asiatique et La Réunion sont sous étroite surveillance. Avec l’été qui approche, les autorités vont rehausser le seuil de vigilance afin de dépister tout passager qui présente d’éventuels signes de température supérieure à la normale dès leur arrivée à Maurice.

Il n’existe, à ce jour, pas de vaccin contre la dengue, a expliqué notre source au ministère. Mais des précautions peuvent être prises : utiliser des produits répulsifs, porter des vêtements qui recouvrent les bras et les jambes et utiliser des serpentins ou des diffuseurs électriques.

Selon nos informations, le ministère devrait émettre un communiqué bientôt pour avertir la population sur les précautions à prendre lors des voyages dans des pays à risque.