Live News

Voyage : le manque de sièges fait grimper les prix des billets d’avion 

Les Mauriciens sont nombreux à prendre l’avion actuellement.

Après deux ans de fermeture des frontières, les Mauriciens veulent partir en voyage et cela, à n’importe quel prix. Avec une forte pression sur la demande et un nombre de sièges limité, les billets d’avion coûtent de plus en plus cher…

Entre 10% et 35%. C’est la fourchette d’augmentation que les prix des billets d’avion ont enregistré durant ces deux derniers mois. Malgré cela, il y a toujours une forte demande auprès des Mauriciens pour voyager. C’est du moins ce qu’affirme Devika Gunsham, directrice de Clavis Travel. « Depuis le début de l’année, les prix des billets d’avion en général ont flambé. Cela, principalement en raison de la pandémie et de la hausse du prix du carburant. Mais désormais, on constate que c’est le manque de sièges qui fait encore grimper les prix », explique-t-elle. C’est une question d’offre et de demande, avance-t-elle. Si la demande dépasse l’offre, le prix va certainement prendre l’ascenseur.  

Le directeur d’Omarjee Holidays, Umarfarooq Omarjee, abonde dans le même sens. « Impactées par la pandémie et une augmentation du prix du pétrole, les compagnies d’aviation avaient déjà revu les prix des billets d’avion à la hausse en mars. Mais maintenant, c’est la pression sur la demande qui fait grimper les prix », fait-il comprendre. Ce dernier explique que les Mauriciens n’ont pas voyagé depuis ces deux dernières années. « Maintenant, il y a une forte demande pour les voyages. Cependant, il n’y a pas assez de sièges disponibles pour répondre à cette demande grandissante », affirme le directeur.

Air Belgium et Emirates Airline augmenteront le nombre de vols 

Afin de répondre à la demande croissante des voyageurs, les lignes aériennes travaillent déjà sur la possibilité d’augmenter le nombre de vols sur Maurice. « En l’occurrence, il faudra compter deux vols (mercredi et samedi) d’Air Belgium sur Maurice par semaine à partir du mois de juillet, contrairement à un vol par semaine actuellement. Avec un plus grand nombre de sièges disponibles, les prix vont automatiquement baisser », explique le directeur d’Omarjee Holidays, le représentant officiel d’Air Belgium à Maurice.  

C’est le même son de cloche du côté d’Emirates Airline. « Nous allons certainement revoir à la hausse le nombre de sièges dans les semaines à venir. D’ailleurs, l’annonce officielle sera faite ce jeudi 23 juin », affirme-t-on.

Les destinations les plus prisées 

Le Canada, l’Australie, l’Angleterre, la France et l’Inde … Ce sont les cinq top destinations prisées par les Mauriciens en ce moment. Pour le Canada et l’Australie, ce sont principalement les étudiants qui partent pour leur cérémonie de remise de diplômes et d’autres qui vont maintenant commencer leurs études. En ce qui concerne l’Europe, on retrouve principalement des Mauriciens qui partent rendre visite à leurs proches. Quant à la Grande Péninsule, ce sont plutôt pour les voyages d’affaires et le shopping.

Une stagnation, voire une baisse des prix, attendue à partir de septembre 

Selon Devika Gunsham, les prix des billets d’avion doivent se stabiliser d’ici le mois de septembre. « On peut même s’attendre à une baisse des prix, car il y aura moins de demande et très probablement plus de sièges », indique-t-elle. 

Avis partagé par Umarfarooq Omarjee. Il soutient que certaines lignes aériennes vont augmenter le nombre de vols à partir du mois de juillet. Selon nos interlocuteurs, si les compagnies aériennes augmentent le nombre de vols sur Maurice et qu’il n’y a pas de nouvelle crise, les prix des billets d’avion retourneront à la normale d’ici le début de l’année prochaine. 

Les tarifs pratiqués 

Destinations  Tarifs en avril/mai  Tarifs en juin/juillet 
Londres  Rs 38 000 Rs 48 000
Paris  Rs 34 000- Rs 36 000                      Rs 44 000- Rs 48 000
Mumbai  Rs 26 000 Rs 28 000- Rs 29 000
Toronto/Montréal  Rs 48 000 Rs 59 000- Rs 64 000
Sydney  Rs 49 000 Rs 64 000
Bangkok  Rs 38 000 Rs 49 000- Rs 52 000
Johannesburg  Rs 22 000 Rs 24 500

 

Questions à…Roy Luchmun, responsable de communication chez Air Mauritius:«La reprise sur Kuala Lumpur et Perth est prévue à partir du 31 octobre et 1er novembre 2022 respectivement»

Comment se portent les réservations sur les vols d’Air Mauritius jusqu’à présent et dans les semaines à venir ?
Nous constatons qu’il y a un réel engouement pour le voyage et les réservations affichent un taux de remplissage satisfaisant. Nous desservons actuellement Paris, Londres, Mumbai, Johannesburg, Antananarivo, La Réunion et Rodrigues. 

Les agences de voyage parlent d’une hausse dans la demande pour les billets d’avion, mais déplorent un manque de sièges, surtout vers l’Europe et l’Australie. Est-ce qu’Air Mauritius envisage d’augmenter le nombre de vols sur Maurice ?
La desserte Maurice-Paris est opérée en collaboration avec notre partenaire Air France, avec des vols allant jusqu’à 14 fois la semaine. Nous avons depuis un certain temps déjà dépassé notre capacité en termes de sièges de la période pré-Covid sur cette route. 

Londres est desservie actuellement trois fois par semaine et à partir de novembre 2022, une 4e fréquence sera ajoutée. Toujours concernant Londres, des vols additionnels seront ajoutés durant les périodes pointes. Il y aura ainsi jusqu’à cinq vols par semaine à partir du début de juillet jusqu’au 7 septembre 2022 et pour la période mi-décembre 2022 jusqu’à mi-janvier 2023. 

Les fréquences vers Mumbai passeront de cinq à six vols hebdomadaires à partir du 5 août 2022. La reprise des opérations sur Kuala Lumpur et Perth est prévue à partir du 31 octobre et du 1er novembre 2022 respectivement, avec deux fréquences hebdomadaires sur les deux destinations. 

Outre Johannesburg qui est desservi par un vol quotidien et des vols supplémentaires dans les périodes pointes en juillet, décembre et janvier, Air Mauritius opèrera sur une deuxième destination sud-africaine, à savoir Cape Town, entre le 16 novembre 2022 et le 15 janvier 2023.

Les fréquences quotidiennes sur Rodrigues ont aussi été revues à la hausse. Nous opérons actuellement quatre vols quotidiennement et des vols additionnels ont été programmés pour répondre à la demande, allant jusqu’à neuf fréquences par jour dans les périodes hyper pointes de décembre et janvier.

Les prix des billets d’avion ont également flambé depuis ces derniers mois. Qu’est-ce qui explique cette hausse ?
Les prix ont augmenté suite à la hausse du prix du carburant depuis un certain temps. À titre d’information, le baril se vendait ce matin à plus de USD 109. Et c’est toute l’industrie qui subit cette flambée du prix du carburant. Il n’y a qu’une partie qui est répercutée sur le coût du billet d’avion. Les tarifs sont revus régulièrement par rapport à la situation.  

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !