Actualités

Voyage en novembre : engouement des Chagossiens pour la visite de l’archipel

Engouement des Chagossiens  pour la visite de l’archipel

Les Chagossiens natifs ou descendants, qui se sont inscrits pour le voyage sur l’archipel, n’ont pas caché leur engouement. Environ 300 demandes ont été enregistrées le samedi 21 septembre pour le déplacement prévu pour novembre. La liste sera, selon Suzelle Baptiste, la secrétaire du Chagos Refugees Group (CRG), revue par le comité et ensuite soumis au bureau du Premier ministre.

Joseph, qui a 82 ans, est né à Peros Banhos. Il s’est marié à Diego Garcia, à une Agaléenne, et à l’âge de 19 ans il dit avoir été déporté à Maurice. Le Chagossien fait partie de ceux qui se sont inscrits pour le voyage vers l’archipel en novembre. « Le déplacement de novembre marque mon troisième voyage vers les Chagos, depuis ma déportation vers Maurice par les autorités britanniques », avance-t-il.

Le retraité dit avoir fait partie des voyages de 2006 et 2011. Du coup, il dit avoir pris une certaine « habitude » de remettre les pieds au « bercail » afin « d’honorer la mémoire de ses proches disparus ». « J’aurais aimé remettre les pieds dans mon île natale, car ça fait très longtemps que je n’y ai pas mis les pieds. Je ressens toutefois comme un poids sur le cœur lorsque je réalise que les combattantes telles que Charlesia Alexis et Aurélie Talate, entre autres, ne sont plus de ce monde », dit-il.

Bianka Jacqueline, qui a 23 ans, est issue de la deuxième génération des Chagossiens. Elle fait ressortir que ce sera « un privilège et une immense fierté » de mettre les pieds dans le pays où ses parents ont grandi. « Ce sera mon premier déplacement vers l’archipel des Chagos. Je suis ravie de la chance qui nous été accordée de visiter les terres de nos parents. L’occasion nous sera donnée de connaître nos racines », indique-t-elle.

« Mo rassinn sorti Diego. Akoz samem mo pe anvi al laba… », fait observer Adriano Jhabemissur, 18 ans. Il fait partie de « la troisième génération de Chagossiens ». Il voyagera en compagnie de sa grand-mère. « J’ai toujours entendu parler de l’archipel des Chagos. L’occasion s’est présentée. Je l’ai saisie… », dit-il. C sont son « envie de connaître la culture chagossienne » et le lieu de naissance de sa grand-mère qui l’ont poussé à s’inscrire pour le déplacement.

Prématuré de commenter sur le voyage

L’exercice d’inscription pour le voyage sur l’archipel des Chagos a eu lieu samedi au centre du Chagos Refugees Group de Pointe-aux-Sables. Un exercice de repêchage aura lieu dans les jours à venir. « Nous sommes satisfaits de l’exercice. Le nombre enregistré démontre l’engouement des Chagossiens à visiter l’archipel. Nous sommes à la fois ravis et satisfaits de l’exercice », fait ressortir Suzelle Baptiste. Cette dernière souligne ensuite qu’il y aura un exercice de sélection. « Pa tou fami ki pou ale enn sel kou ! », fait-elle ressortir. Un membre de chaque famille sera désigné pour faire partie du voyage. Une fois complétée, la liste sera envoyée au bureau du Premier ministre et c’est ensuite que les démarches entourant le voyage seront enclenchées.

Sollicité par Le Défi Quotidien un conseiller du Premier ministre explique qu’il « est prématuré de commenter sur le voyage des Chagossiens prévu pour novembre (NDLR : dans tous ses aspects : au niveau du coût, du nombre de personnes qui feront le déplacement, du nombre de jours qu’elles passeront dans l’archipel...) ». « Le bureau du Premier ministre parlera de ce voyage au moment opportun », précise-t-il.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation