Faits Divers

Vol, entente délictueuse, complicité et recel : un vigile écope de 120 heures de travaux communautaires

Cour intermédiaire

Un vigile de 29 ans a écopé de 120 heures de travaux communautaires. Il a été reconnu coupable de vol, recel, d’entente délictueuse et de complicité. Délits commis entre le 19 décembre 2010 et le 19 mai 2011 à Phœnix, Vacoas et Castel. Cet habitant de Phoenix faisait l’objet de deux accusations de vol, d’une accusation d’entente délictueuse, d’une accusation de complicité et de recel.

Le vigile avait été condamné, le 17 mai 2019, à six mois d’emprisonnement sous chacune des accusations retenues contre lui. La cour avait suspendu la peine d’emprisonnement qu’il devait purger concurremment et avait ordonné un rapport social à son égard. C’était dans le but de voir s’il est apte  à effectuer des travaux communautaires.

Le 12 juin 2019, la cour intermédiaire a pris connaissance du rapport social de l’accusé. Celui-ci étant favorable, sa peine a été commuée en 120 heures de travaux communautaires qu’il effectuera au poste de police de Phœnix. Il devra, cependant, se présenter de nouveau devant cette instance judiciaire le 17 février 2020.

Vol de 130 barres de fer

Du 19 au 22 décembre 2010 à Phœnix, l’accusé avait fait main basse sur des encadrements de fenêtres et d’impostes en PVC et un ‘pail’ de peinture. Cela, au préjudice d’un homme de 33 ans. Il avait aussi commis un vol au préjudice d’un homme de 44 ans. Délit commis dans la nuit du 17 au 18 mai 2011 à Phœnix. Il avait emporté 130 barres de fer.

La police lui reprochait aussi d’avoir ourdi un complot avec trois autres personnes pour commettre un vol avec effraction. Délit commis le 27 janvier 2011 à Phœnix. Le vigile était aussi accusé de recel. Il avait été pris en possession, le 28 janvier 2011, d’une motocyclette volée.

Par ailleurs, l’accusé faisait aussi face à une charge de complicité dans une affaire de cambriolage. Il faisait le guet le 24 avril 2011 à Castel, alors que ses complices cambriolaient une maison. À l’appel de son procès, le vigile avait plaidé coupable. Il avait présenté des excuses et avait promis de ne pas récidiver.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !