Live News

Vol de voitures : une Nissan Juke vendue à Rs 100 000

Nissan Juke La Nissan Juke avait été volée le 29 juin.

Une occasion en or. C’est ce qu’a décroché un ébéniste domicilié à Flacq le 14 juin. Cela après avoir fait l’acquisition d’une Nissan Juke (SUV) pour la somme de Rs 100 000, alors que le prix pour ce type de véhicules d’occasion varie entre Rs 400 000 et Rs 550 000. 

Devassen V., ébéniste, s’est vu offrir toutes les facilités en ce qui concerne le mode de paiement. Le 14 mai, un dénommé Daren C. lui a proposé de faire l’acquisition d’une Nissan Juke de couleur rouge pour la somme de Rs 100 000.

L’habitant de l’Est saute sur cette occasion. Le même jour, aux alentours de 23 h 30, Darren C. s’est présenté à son domicile au volant d’une Nissan Juke.

Après une inspection du véhicule, l’ébéniste a effectué un paiement initial de Rs 25 000. Par la suite, Darren C. lui a remis la voiture. Comme certains documents manquaient à l’appel, notamment la carte grise, Devassen V. lui a promis de lui remettre les Rs 75 000 restantes une fois que le vendeur lui aura remis tous les documents.

Mais Devassen V. n’a pas savouré cette belle occasion pendant longtemps. La Central Investigation Division de Rose-Hill a débarqué chez lui quelques heures plus tard et a procédé à la saisie de la voiture.

Cette Nissan Juke avait été volée le 29 juin. Ce jour-là, deux individus, notamment Dushi S., fils d’un ancien gros bras, et Darren C. avaient donné rendez-vous à une femme à Trianon après que celle-ci ait publié une annonce pour vendre sa Nissan Juke sur Facebook.

Une fois sur place, ils ont pris place à bord du véhicule en compagnie de la propriétaire, en vue d’effectuer un « test drive ». Ils ont mis le cap sur Emerald Park. Mais en route, les individus ont attaqué la propriétaire.

Ils ont fait main basse sur ses bijoux et un téléphone cellulaire, avant de repartir au volant de la voiture en abandonnant la propriétaire sur place.

Cette bande est soupçonnée d’être l’auteur de  quatre vols de voiture. Outre la Nissan Juke, deux autres voitures volées dans les hautes Plaines-Wilhems, notamment une Honda Fit et une Toyota Vitz, vendues à moins de Rs 200 000, ont été également retrouvées par les enquêteurs. Dans le sillage de cette enquête, Dushy S., Darren C. et Brian C., des présumés membres de ce réseau de voleurs de voitures, sont sous les verrous.

La propriétaire de la Nissan Juke se dit très soulagée après qu’elle ait retrouvé sa voiture. « Je ne m’attendais pas à revoir ma voiture, la police a abattu un travail formidable. Je demande à ceux qui vendent leurs voitures sur les réseaux sociaux de faire preuve de prudence. Il y a beaucoup de personnes qui se cachent derrière de faux profils. »

Une des victimes : «Il m’a étranglé»

Le 5 mai, deux individus ont attaqué un habitant de Sodnac, à Quatre-Bornes, avant de voler sa Nissan March. La victime, âgée de 65 ans, avait publié une annonce sur un groupe spécialisé dans la vente d’automobiles, en vue de chercher preneur pour sa voiture. Mais les choses ne se sont passées comme prévu à l’arrivée d’un client potentiel en présence de son mécanicien. Alors que le client effectuait un essai, le mécanicien, qui avait pris place sur le siège arrière, l’a attaqué. « Lin trangle mwa dernie degre, linn trangle mwa pou touye, lerla sofer la inn kokin mo portab », raconte Rajen (prénom modifié).

Lors de son agression à l’avenue des Mouettes, à Sodnac, loin des habitations, Rajen a pu déverrouiller la porte et sauter de la voiture « J’ai pris un coup à la tête et je souffre de douleurs aux côtes également », poursuit le Quatrebornais. Une fois sur l’asphalte, il n’a rien pu faire quand les deux individus ont pris la fuite à bord de sa voiture.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income