Live News

Vol avec violence à Albion : « Cela aurait pu mal se terminer », lance Wesley Elie

Sylvianne Jacqueline Elie a été attaquée devant son domicile.

Scène traumatisante à Morcellement Terres d’Albion vendredi après-midi. Sylvianne Jacqueline Elie, 71 ans, dont l’époux est Roger Elie, directeur d’Elie and Sons, compagnie spécialisée dans les services funèbres, a été attaquée devant son domicile. La septuagénaire rentrait chez elle lorsque deux individus à motocyclette munis de couteaux l’ont surprise. Ils sont repartis avec des cartes bancaires et des bijoux valant Rs 60 000.

Elle a été légèrement blessée. La Criminal Investigation Division d’Albion et les limiers de la Western Division sont sur la piste des suspects. À samedi soir, leur arrestation était jugée imminente.

La scène de l’attaque dure 30 secondes. Des secondes qui ont marqué Jacqueline Elie. « Cela aurait mal se terminer », affirme Wesley Elie, un des fils de la victime. Ce dernier explique que sa mère n’a pas d’emploi du temps fixe. « Elle n’a pas un horaire particulier pour sortir. Vendredi, avec son chauffeur qui est un ancien policier, ils sont rentrés à la maison vers les 13 h 30 », relate-t-il.

Sur la vidéo de surveillance, on voit la voiture qui s’arrête en face de la porte d’entrée. La victime sort la première, suivie du chauffeur. Elle marche vers le portail, portant son sac. Elle compose le code du portail. C’est à ce moment-là, soit à 13 h 35 précises qu’une motocyclette s’arrête derrière la voiture. Deux hommes portant des vestes et des casques intégraux s’approchent de Jacqueline Elie.

« Ma maman composait le code quand elle a été surprise. Elle a d’abord cru à une plaisanterie. Les deux hommes avaient chacun un couteau à la main. L’un deux a fait usage d’un pétard qui avait une forme d’arme à feu. Ce n’était pas un fusil, mais cela y ressemblait », explique le fils de la victime.

Jacqueline Elie a réalisé la gravité de la situation quand ces derniers voulaient à tout prix lui prendre ses bijoux et son sac. En effet, le malfrat qui s’est approché d’elle a mis la main sur son bracelet, mais elle n’a pas cédé. Ce dernier a arraché le bracelet de la septuagénaire alors que son complice tenait le chauffeur à distance et lui demandait de vider ses poches.

« Ma maman est une femme forte. Sur la vidéo, on voit qu’elle garde son calme », poursuit Wesley Elie. Brandissant leurs couteaux contre leur victime, les deux hommes parviennent à lui prendre son sac. Leur forfait accompli, ils sont remontés à motocyclette et ont déguerpi.
« Mon père était au bureau et moi à la maison à Albion. En visionnant les images des caméras de surveillance, il a assisté à l’attaque et m’a tout de suite alerté ainsi que la police », poursuit le fils.

Mais le temps qu’il arrive, les malfrats avaient déjà pris la fuite. « Lorsque je suis arrivé au poste de police, Maman était en pleurs », dit-il.
Cet incident a choqué la famille. « Comment peuvent-ils s’en prendre à une vieille dame de la sorte », s’indigne Wesley Elie. Le sac de la victime a été retrouvé, mais les cartes bancaires ont été emportées. « Nous avons fait bloquer toutes les cartes », précise le fils de Jacqueline Elie.

Le chauffeur a pu relever la plaque d’immatriculation de la motocyclette. Après vérification, les limiers de la police criminelle ont découvert que c’était une fausse plaque. L’affaire est prise au sérieux d’autant que le quartier est réputé pour être tranquille. Les enquêteurs pensent détenir une piste sérieuse en ce qui concerne les suspects.

Ils vont passer en revue les vidéos de surveillance de la localité pour voir si les suspects avaient suivi leur victime ou s’ils s’en sont pris à elle juste parce qu’elle se trouvait sur leur route. Depuis cette attaque, les patrouilles policières se succèdent pour éviter tout autre incident de ce genre. « Ma maman est très pieuse. Vendredi, elle s’est accrochée à une statuette de la vierge pour trouver le sommeil », confie Wesley Elie qui espère que les malfrats seront bientôt sous les verrous.

Des voyous opérant avec des plaques modifiées

La police criminelle d’Albion menée par l’inspecteur Thandrayen ne veut rien laisser au hasard. Ainsi depuis ce vol avec violence commis dans la localité, les limiers traquent les motards paraissant suspects. Le mode opératoire de ces voyous est simple. Ils circulent dans une région à la recherche de leur prochaine victime, s’assurent qu’il n’y a personne dans les alentours et passent à l’action. Pour ne pas se faire repérer par la suite, ils utilisent de fausses plaques d’immatriculation ou en modifient les lettres et les chiffres. La police appelle le public, surtout les personnes âgées à faire preuve de vigilance. « Éviter de porter des objets de valeur et soyez toujours accompagné d’une personne de confiance. Éviter d’ouvrir la porte à des inconnus. Cela peu importe la raison. Ils doivent rester vigilants », souligne un enquêteur.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !